Le Front national a recouvert des affiches de Madonna, en concert mardi à Nice, par celles de Marine Le Pen pour protester contre la diffusion lors de précédents shows d'un clip dans lequel la présidente du FN était affublée d'une croix gammée, a-t-on appris vendredi auprès du parti.
Le Front national a recouvert des affiches de Madonna, en concert mardi à Nice, par celles de Marine Le Pen pour protester contre la diffusion lors de précédents shows d'un clip dans lequel la présidente du FN était affublée d'une croix gammée, a-t-on appris vendredi auprès du parti. - Jeff Pachoud afp.com

© 2012 AFP

Le Front national a recouvert des affiches de Madonna, en concert mardi à Nice, par celles de Marine Le Pen pour protester contre la diffusion lors de précédents shows d'un clip dans lequel la présidente du FN était affublée d'une croix gammée, a-t-on appris vendredi auprès du parti.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, une dizaine de militants ont sillonné Nice pour remplacer, sur une trentaine d'affiches, le visage de la chanteuse américaine par celui de Marine Le Pen, a expliqué à l'AFP Gaël Nofri, responsable du rassemblement Bleu Marine-FN à Nice. «On n'est pas contre la liberté d'expression», assure le candidat malheureux aux dernières législatives, mais là, «il s'agit d'un acte révisionniste», d'une «attaque contre un parti républicain et sa candidate qui a fait 18%» aux présidentielles.

«Il n'y a pas eu de réaction de la part des élus, mais quelle réaction y aurait-il eu si on avait fait la même chose avec Nicolas Sarkozy ou fait un parallèle entre Jean-Luc Mélenchon et les crimes de Staline?», s'est indigné le jeune frontiste. Pour Gaël Nofri, Madonna, qui peine à «remplir des concerts désespérément vides», cherche juste à «créer une dynamique à des fins purement commerciales». Mais elle oublie que «Marine Le Pen représente un électeur sur quatre sur la Côte d'Azur».