La plupart des députés UMP ont quitté mardi l'hémicycle, lors de la séance des questions au gouvernement, pour protester contre la longueur d'une intervention du Premier ministre Jean-Marc Ayrault, qui défendait la politique menée depuis deux mois.
La plupart des députés UMP ont quitté mardi l'hémicycle, lors de la séance des questions au gouvernement, pour protester contre la longueur d'une intervention du Premier ministre Jean-Marc Ayrault, qui défendait la politique menée depuis deux mois. - Pascal Pavani afp.com

© 2012 AFP

La plupart des députés UMP ont quitté mardi l'hémicycle, lors de la séance des questions au gouvernement, pour protester contre la longueur d'une intervention du Premier ministre Jean Ayrault, qui défendait la politique menée depuis deux mois.

Alors que la durée des questions des députés et des réponses des ministres lors de cette séance est limitée à deux minutes, le chef du gouvernement a parlé plus de six minutes. Mais «le temps des interventions du Premier ministre n'est pas décompté», a rappelé le président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone.

La vidéo de l'incident

Mais «le temps des interventions du Premier ministre n'est pas décompté», a rappelé le président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone.

«C'est une pratique invraisemblable! C'est systématiquement qu'il utilise du temps à rallonge. Six minutes pour répondre à une question du groupe socialiste, c'est autant de questions qui ne seront pas posées par les autres groupes notamment par l'UMP», a protesté le président des députés UMP, Christian Jacob, dans les couloirs. La semaine dernière, les députés UMP avaient déjà quitté l'hémicycle après une série d'invectives de part et d'autres. 

Tous les députés UMP n'ont pas quitté les bancs: ainsi, François Fillon est resté dans l'hémicycle.