Hervé Morin dénonce l'abandon de la TVA sociale, une "mesure vitale"

1 contribution
Publié le 18 juillet 2012.

Le président du Nouveau centre, Hervé Morin, a dénoncé mercredi la suppression de la TVA sociale, y voyant une "nouvelle pierre" posée "sur l'autel de l'anti-sarkozysme", alors que cette mesure est "vitale" pour améliorer "la compétitivité" de l'économie française.

"La nouvelle pierre posée par l'actuel gouvernement sur l'autel de l'anti-sarkozysme primaire est donc l'annulation de la TVA sociale (...) Cette mesure n'était pourtant pas une mesure politicienne (...) Elle est tout simplement une mesure vitale pour permettre à notre économie d'améliorer sa compétitivité", écrit l'ancien ministre de la Défense dans un communiqué.

"La France n'a pas besoin de choix purement idéologiques. La France a besoin de choix politiques courageux et de réformes structurelles opportunes. La TVA sociale en était une", poursuit Hervé Morin.

"La mise en ouvre de cette réforme aurait permis de baisser les charges patronales, de baisser le coût du travail, de baisser nos prix à l'exportation, et de faire porter une partie du coût de notre protection sociale sur les importations", souligne le président du NC.

Selon lui, "François Hollande, sous couvert d'une idéologie dépassée, fait un choix qui va peser sur notre croissance et notre compétitivité".

Les députés ont voté mardi l'abrogation de la TVA sociale instaurée en février par le gouvernement Fillon et qui devait s'appliquer à partir du 1er octobre.

© 2012 AFP
Newsletter
La 13H

Votre point info
de la mi-journée

publicité
publicité
publicité

publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr