Le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius se rendra dimanche et lundi en Algérie, pour sa première visite dans un pays arabe dans ses fonctions actuelles. Il s'agit du premier déplacement du nouveau chef de la diplomatie française dans le monde arabe.
Le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius se rendra dimanche et lundi en Algérie, pour sa première visite dans un pays arabe dans ses fonctions actuelles. Il s'agit du premier déplacement du nouveau chef de la diplomatie française dans le monde arabe. - Pierre Verdy afp.com

© 2012 AFP

Le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius se rendra dimanche et lundi en Algérie, pour sa première visite dans un pays arabe dans ses fonctions actuelles. Il s'agit du premier déplacement du nouveau chef de la diplomatie française dans le monde arabe.

Préparer la visite présidentielle

Laurent Fabius aura des entretiens avec son homologue Mourad Medelci et avec le président algérien Abdelaziz Bouteflika. Il s'agira de préparer une visite que le président François Hollande compte effectuer en Algérie avant la fin de l'année, a indiqué le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Bernard Valero, lors d'un point de presse.

Le ministre arrivera à Alger dans la soirée de dimanche, et rencontrera dans la foulée Mourad Medelci à 17h45 GMT (19h45 heure de Paris), avant un point de presse conjoint (18h30 GMT) et un dîner de travail.

 Lundi, Laurent Fabius sera reçu à 9h GMT par le président algérien avec lequel il aura également un déjeuner. Une conférence de presse est prévue à 12h30 GMT. Auparavant, dans la matinée, le ministre aura rencontré lors d'un petit-déjeuner des chefs d'entreprises français installés en Algérie et visité l'institut français d'Alger (07h30 GMT).

Un « regard lucide et responsable»

Cette visite «marque l'importance que nous attribuons aux relations entre la France et l'Algérie, relations exceptionnelles par leur profondeur et leur intensité», a indiqué Bernard Valero.

L'Algérie, qui vient de célébrer le cinquantième anniversaire de son indépendance, et la France, ancienne puissance coloniale, entretiennent des relations proches mais difficiles et complexes. A l'occasion de cet anniversaire, François Hollande, élu le 6 mai, avait adressé une lettre à son homologue dans laquelle il estimait qu'il y «a place désormais pour un regard lucide et responsable» de la France sur son passé colonial en Algérie.

«Français et Algériens partagent une même responsabilité, celle de se dire la vérité», avait-il estimé.

Lors de sa visite, selon le Quai d'Orsay, Laurent Fabius devrait aborder la question du Sahel et de la crise au Mali, dont le nord est désormais contrôlé par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) et des mouvements alliés. L'Algérie est la principale puissance dans cette région.

La Syrie ainsi que l'Union pour la Méditerranée, forum regroupant l'Union européenne et les pays de la rive sud de la Méditerranée, feront aussi partie des discussions, a précisé le porte-parole.