François Hollande a rendu hommage samedi à Lionel Jospin, son mentor d'hier, en lui confiant la présidence d'une commission sur la moralisation et la rénovation de la vie politique, dix ans après son échec à la présidentielle.
François Hollande a rendu hommage samedi à Lionel Jospin, son mentor d'hier, en lui confiant la présidence d'une commission sur la moralisation et la rénovation de la vie politique, dix ans après son échec à la présidentielle. - Bertrand Guay afp.com

© 2012 AFP

François Hollande a annoncé ce samedi que la commission sur la moralisation et la rénovation de la vie politique serait présidée par l'ancien Premier ministre socialiste Lionel Jospin, «un homme incontestable pour son intégrité».

«Il y a des règles qui sont demandées parce que nous sommes dans une période difficile et qu'il y a une exigence de moralisation, de rénovation», a déclaré M. Hollande lors de son interview télévisée du 14-juillet.

«Donc je vais proposer une commission, dans un délai très court, qui sera présidée par un homme incontestable pour son intégrité», Lionel Jospin, a poursuivi le chef de l'Etat.

François Hollande a indiqué que cette commission serait chargée de faire «des propositions pour le non-cumul des mandats -pour que les parlementaires soient pleinement impliqués dans la vie législative-, le financement des campagnes, les modes de scrutin (...) et enfin tout ce qui est charte éthique», conformément aux engagements pris durant sa campagne présidentielle.

Aucun conflit d'intérêt ne peut être toléré

«Quand on est élu de la République, il doit y avoir des règles qui s'imposent et donc aucun conflit d'intérêt ne peut être toléré», a-t-il noté.

M. Hollande a encore signalé que, s'agissant des modes de scrutin, la commission devrait notamment se pencher sur l'introduction d'une part de proportionnelle aux législatives ou encore sur celui des sénatoriales.

Le président de la République a fait valoir qu'elle serait composée de «personnes de toutes sensibilités» et qu'il consulterait «tous les partis politiques» après la remise de ces travaux.

La création de la commission avait été annoncée en matinée par l'Elysée.

>> Et vous, que pensez-vous de ce choix? Dites-le nous dans les commentaires ci-dessous.