François Hollande lance la préparation du nouveau Livre blanc de la défense

1 contribution
Publié le 13 juillet 2012.

Le président François Hollande a lancé vendredi, à la veille du 14 juillet, la préparation du nouveau Livre blanc de la défense, qui doit redéfinir les menaces et les priorités stratégiques de la France pour les quinze année à venir, lors d'une allocution dans les jardins du ministère.

Devant plusieurs centaines de militaires qui devaient participer samedi au défilé sur les Champs-Elysées, le chef de l'Etat a indiqué qu'une commission du Livre Blanc présidée par Jean-Marie Guéhenno, conseiller à la Cour des comptes, devra lui remettre "fin 2012" un rapport qui ouvrira la voie à une Loi de programmation militaire (2014-2019) "qui sera soumise au parlement en 2013".

Parmi les enjeux du Livre blanc, il a notamment cité "la cohérence entre les missions", le format et les équipements des armées, "la politique industrielle et de recherche", et le recrutement et la formation du personnel de Défense.

Selon M. Hollande, des évolutions majeures, comme la crise économique et financière, ou de nouvelles formes du terrorisme dans le monde, imposent à la France de redéfinir sa stratégie et les capacités de ses armées.

Evoquant "les inquiétudes" qui peuvent être celles des militaires à l'approche d'une nouvelle réforme, il a assuré que les besoins de notre défense nationale seront pris en compte.

La commission du Livre blanc devrait rassembler 35 à 40 personnalités, parmi lesquelles les chefs d'état-major des armées, les directeurs de la police et de la gendarmerie, des responsables des ministères et administrations concernées (Défense, Intérieur, Bercy, Outre-mer...), ainsi que six parlementaires. Des personnalités européennes, dont un Britannique et un Allemand, intègreront également cette commission de réflexion.

Le chef de l'Etat avait annoncé durant la campagne la mise en chantier d'un nouveau Livre blanc, qui selon un source proche du gouvernement ne doit pas être une simple actualisation du précédent, mais "une remise à plat" pour aborder les nouveaux enjeux nationaux et internationaux en matière de sécurité.

François Hollande, chef de l'Etat, chef des armées, avait rendu auparavant un hommage appuyé aux militaires français et en particulier aux 87 d'entre eux morts en Afghanistan depuis 2001 "en défendant les intérêts" et "les valeurs de la France". Il a salué "avec émotion et reconnaissance" ceux "qui portent dans leur chair les meurtissures des combats", ainsi que les gendarmes confrontés à la criminalité.

"La fête nationale rassemble tous les Français (...) dans le respect de nos différences", a souligné le président.

Evoquant les opérations extérieures auxquelles les soldats français ont participé ces derniers mois, il a rappelé que "ce 14 juillet (était) le dernier que nos unités combattantes de Kapisa passeront en Afghanistan".

La décision de les retirer d'Afghanistan d'ici fin 2012, a-t-il dit, "s'inscrit pleinement dans la logique de notre engagement dont le sens était de permettre au peuple afghan de reprendre la maîtrise de son propre destin".

M. Hollande a souligné que la France restera présente dans ce pays "sous d'autres formes" et "avec d'autres missions qui répondront aux évolutions de la situation afghane".

"Le rôle des militaires est aussi de préserver l'Etat de droit sur tout le territoire national", a affirmé le chef de l'Etat, en évoquant notamment le département de Guyane où deux soldats du 9e RIMA ont trouvé la mort, le 27 juin lors d'un accrochage avec des orpailleurs clandestins.

Depuis son arrivée à l'Elysée, le chef de l'Etat s'est adressé à plusieurs reprises aux armées. Le 4 juillet, il a passé trois heures à bord du sous-marin nucléaire lanceur d'engins en plongée au large de la Bretagne, d'où il a réaffirmé le maintien de la force de dissuasion nucléaire française.

© 2012 AFP
Newsletter
La MATINALE

Recevez chaque matin
l'actualité du jour

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr