14-Juillet: Le programme de François Hollande

35 contributions
Publié le 13 juillet 2012.

POLITIQUE - Le chef de l'Etat se rendra à Brest dans l'après-midi après une interview télévisée...

Pour son premier 14-Juillet, François Hollande continue sur sa lancée: la rupture tranquille avec le mode de présidence de Nicolas Sarkozy. Traditionnellement, il assistera au défilé militaire sur les Champs-Elysées en tant que chef des armées. Il sera accompagné de Valérie Trierweiler, qui fera sa première apparition publique depuis «l’affaire du tweet». Mais pour le reste, il change tout. Nicolas Sarkozy avait supprimé le principe de l’interview solennelle du 14-Juillet? Le nouveau chef de l’Etat s’y soumet à nouveau. Nicolas Sarkozy avait pour habitude de recevoir les journalistes à l’Elysée pour toute interview télévisée? François Hollande «délocalise» l’exercice à l’hôtel de la Marine, dans le 7e arrondissement. Il sera interrogé par Claire Chazal pour TF1 et Laurent Delahousse pour France 2.

L’occasion pour le chef de l’Etat de faire le point sur tous les sujets d’actualité, notamment le plan de suppression d’emplois massif à PSA, dont l’annonce a choqué l’opinion. «J'expliquerai que nous pouvons réagir à l'instant présent, que nous sommes là quand l'actualité l'exige; en même temps, je rappellerai que ce qui se passe à PSA ne nous prend pas par surprise, que les annonces douloureuses ont été retardées pour fait de campagne, que nous héritons d'une situation à laquelle nous nous étions préparés», a-t-il déjà confié au Monde daté de samedi. 

Percer l’abcès du tweetgate

Autre sujet, qui ne devrait être évoqué que du bout des lèvres: celui du tweet de sa compagne, Valérie Trierweiler. Très pudique, il devra se faire violence pour évoquer le sujet et crever l’abcès de ce pataquès politico-familial qui nuit à son image, d’autant que son fils Thomas s’en est mêlé cette semaine. A cette occasion, il pourrait esquisser les contours du rôle de première dame.

Le chef de l’Etat devrait également revenir, avec pédagogie, sur sa – longue – séance internationale, du sommet du G8 à Camp David au sommet européen de Bruxelles. Des premiers pas internationaux plutôt réussis, notamment sur le plan du volet croissance dans le traité européen. «Il faut que j'explique que les grands rendez-vous internationaux qui m'ont porté à l'extérieur de la France ont pour enjeux directs les intérêts des Français», dit encore le chef de l’Etat au quotidien du soir. Car après cette séquence internationale qui l’a éloigné de la France, François Hollande veut, dit-il, renouer avec les Français.

Samedi après-midi, après son interview, il se rendra donc à Brest, pour la fête maritime internationale «Tonnerre de Brest», où il devrait prendre un bain de foule. Car, cette fois il a suivi son prédécesseur: pas de Garden party par souci d’économie. Mais les jardins de l’Elysée seront ouverts au public. Dimanche, François Hollande sera en Avignon (Vaucluse) pour assister à une représentation de Six personnages en quête d'auteur. Le 20 juillet, il suivra une étape du Tour de France, entre Blagnac (Haute-Garonne) et Brive-la-Gaillarde (Corrèze).

Maud Pierron
publicité
publicité
publicité

publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr