Interview de Pierre Moscovici, à Paris, le 16 fevrier 2012.
Interview de Pierre Moscovici, à Paris, le 16 fevrier 2012. - ALEXANDRE GELEBART / 20 MINUTES

avec AFP

Le ministre de l'Economie et des Finances Pierre Moscovici a accusé dimanche soir la droite de n'avoir «rien foutu» pour réduire les déficits en 2012, estimant ne pas avoir de leçons à recevoir d'elle. «Madame Pécresse, Monsieur Fillon, feraient mieux quand même de se taire», a déclaré le ministre, invité de RFI/TV5 Monde/Le Monde. «Ils n'ont rien foutu pour réduire les déficits pendant cette année et c'est à nous que revient le poids de réformes structurelles justes. Qu'ils se taisent, nom de Dieu», a-t-il ajouté, reprochant au gouvernement précédent de ne pas avoir pris les mesures nécessaires pour ramener le déficit public à 4,5% du PIB en 2012.

François Fillon a estimé dimanche dans le JDD que la «politique qui est conduite» par le président François Hollande et son gouvernement «est grave» et «nous emmène dans le mur à court terme». L'ex-ministre UMP du Budget Valérie Pécresse a quant à elle déclaré que le président de la République avait «rendu l'équation budgétaire insoluble par ses cadeaux électoraux». «Laissons-les à leur convalescence et à leur congrès», a taclé Pierre Moscovici, faisant allusion au congrès de l'UMP.