Jean Francois Copé et Francois Fillon, le 26 mai 2012.
Jean Francois Copé et Francois Fillon, le 26 mai 2012. - WITT/SIPA

Julien Ménielle

La guerre des chefs est lancée. François Fillon a annoncé ce samedi qu'il briguait officiellement la présidence de l'UMP. C'est sur Twitter que l'ancien Premier ministre a choisi de l'annoncer. «Mon devoir est de rassembler toutes les familles de la droite et du centre», a-t-il commenté pour justifier son choix. Le camp Fillon, soucieux de prendre de vitesse son principal rival, Jean-François Copé, avait toutefois affirmé que leur favori ne se déclarerait pas avant septembre.

Le secret de Polichinelle est donc révélé, et l'axe de la campagne de François Fillon est dévoilé: le rassemblement, de la droite au centre. Les militants UMP éliront leur président à l'occasion du congrès du parti, en novembre. Charge à leur nouveau guide de remettre en ordre de bataille le parti d'opposition, qui a perdu toutes les élections depuis 2007.

 >> Vous êtes perdu? Pour savoir qui soutient qui dans la guerre des chefs à l'UMP, cliquez ici