François Bayrou va se mettre pour quelques mois en retrait des débats politiques pour travailler sur les sujets essentiels pour le pays, estimant que "le réel, plus éloquent que toute déclaration", donnera finalement raison à sa vision de l'avenir de la France.
François Bayrou va se mettre pour quelques mois en retrait des débats politiques pour travailler sur les sujets essentiels pour le pays, estimant que "le réel, plus éloquent que toute déclaration", donnera finalement raison à sa vision de l'avenir de la France. - Mehdi Fedouach afp.com

avec AFP

Il fait voeu de silence. François Bayrou annonce sa décision de se mettre pour quelques mois en retrait des débats politiciens pour travailler sur les sujets essentiels pour le pays, estimant que «le réel, plus éloquent que toutes déclarations», donnera finalement raison à sa vision de l'avenir de la France. Le président du MoDem s'est exprimé à l'issue d'un conseil national durant lequel quelque 150 délégués ont tenté de tirer un bilan des échecs du parti à la présidentielle et aux législatives et tenter de tracer des perspectives d'avenir.

«Cela fait au moins dix ans que je suis en première ligne de tous les combats quotidiens»

François Bayrou a tout d'abord indiqué n'avoir «jamais eu l'intention d'abandonner ses responsabilités» à la tête du parti, comme certaines rumeurs le laissaient entendre. «J'assumerai les responsabilités de président de cette famille politique. Elle m'a été confiée par ce mouvement que j'ai fondé et tous ceux qui se sont exprimés ce matin ont tous manifesté leur attente que le président fasse son travail», a-t-il assuré.

«Simplement, j'ai indiqué que j'avais l'intention, dans les mois qui viennent de prendre du recul», a déclaré le leader centriste. «Cela fait au moins dix ans que je suis en première ligne de tous les combats quotidiens, de toutes les bagarres politiques et j'estime nécessaire de trouver une autre approche, une autre manière de m'exprimer qui touche davantage à l'essentiel qu'aux évènements fugaces de la vie de tous les jours», a-t-il expliqué en ajoutant: «C'est bien aussi de visiter le pays du silence».