Les 12 députés radicaux de gauche vont constituer un groupe autonome parlementaire avec le renfort de trois députés dont Olivier Falorni, tombeur de Ségolène Royal à La Rochelle, a-t-on appris mardi de sources parlementaires concordantes.
Les 12 députés radicaux de gauche vont constituer un groupe autonome parlementaire avec le renfort de trois députés dont Olivier Falorni, tombeur de Ségolène Royal à La Rochelle, a-t-on appris mardi de sources parlementaires concordantes. - Pascal Pavani afp.com

© 2012 AFP

Les 12 députés radicaux de gauche vont constituer un groupe autonome parlementaire avec le renfort de trois députés dont Olivier Falorni, tombeur de Ségolène Royal à La Rochelle, a-t-on appris mardi de sources parlementaires concordantes.

La date limite pour constituer un groupe était fixée à mardi soir. Il s'agira du sixième groupe parlementaire de cette 14e législature. Il faut 15 députés pour constituer un groupe parlementaire.

Aux députés radicaux, comme Roger-Gérard Schwartzenberg qui est le président de ce groupe, s'ajoutent Olivier Falorni, Jean-Noël Carpentier (Hauts-de-Seine, Mouvement unitaire progressiste de Robert Hue) et Thierry Robert (Réunion, MoDem), a indiqué Alain Tourret (Calvados) dans les couloirs de l'Assemblée nationale. Ce groupe s'intitule "Radical, Républicain, Démocrate et Progressiste" (RRDP).

"Ce groupe qui se reconnaît dans les valeurs républicaines et qui appartient pleinement à la majorité présidentielle tient à affirmer sa loyauté envers le gouvernement de Jean-Marc Ayrault et la politique qui sera menée", ont précisé les 15 députés dans un communiqué. Mais il fera "entendre sa spécificité humaniste avec toute la liberté d'expression et de vote de chacune de ses composantes", ont-ils poursuivi.

Les radicaux de gauche étaient intégrés dans le groupe SRC (socialiste, radical et citoyen) lors de la précédente législature.