Claude Bartolone sera le prochain président de l'Assemblée nationale

3 contributions
Publié le 22 juin 2012.

PARIS - Le député socialiste de Seine-Saint-Denis Claude Bartolone, 60 ans, a été élu jeudi par les socialistes comme leur candidat à la présidence de l'Assemblée nationale, assuré d'être élu au perchoir grâce à la majorité dont dispose le PS dans l'hémicycle.

"C'est un moment d'émotion", a affirmé M. Bartolone devant la presse à l'issue du vote. "Lorsque vous savez ce que représente pour tous les amoureux de la République l'Assemblée nationale, le Parlement, lorsque l'on connaît les grands présidents de l'Assemblée nationale que cette maison a connus, c'est un honneur et j'espère que j'en serai digne", a-t-il ajouté.

Selon lui, il s'agit "déjà" d'"un premier symbole qui sera utile" au "Premier ministre et (à) son gouvernement. Ils peuvent déjà savoir qu'ici le groupe socialiste sait travailler ensemble et rassembler".

Avec 127 voix sur 258 votants, M. Bartolone est arrivé largement en tête à l'issue du 1er tour du scrutin organisé à huis clos dans la salle des fêtes de l'hôtel de Lassay -la résidence du président de l'Assemblée- au sein du groupe socialiste. Chez ses adversaires, Jean Glavany a obtenu 59 voix, Elisabeth Guigou 50 et Daniel Vaillant 22.

Un ancien proche de Fabius

M. Bartolone a alors bénéficié du retrait de M. Glavany et a été proclamé élu, évitant un second tour. A l'annonce du retrait de Glavany, "nous sommes tombés dans les bras les uns des autres", a raconté le député et président du conseil général de Seine-Saint-Denis, qui fut longtemps très proche de Laurent Fabius, avant de s'en éloigner fin 2008 pour se rapprocher de Martine Aubry.

Le futur titulaire du perchoir a notamment assuré qu'il serait "un président qui assure à l'opposition" d'être "reconnue et totalement à sa place".

Claude Bartolone était en concurrence avec trois de ses anciens collègues ministres au sein du gouvernement de Lionel Jospin (1997-2002): Elisabeth Guigou, députée de Seine-Saint-Denis comme lui, Jean Glavany (Hautes-Pyrénées) et Daniel Vaillant, député de Paris et proche de François Hollande.

Celui-ci s'était présenté mercredi, juste avant l'heure limite de dépôt des candidatures, dans l'intention de permettre un "rassemblement" autour de ce nom, mais n'a pas obtenu qu'un ou plusieurs candidats se retirent en sa faveur avant le scrutin.

A l'issue du vote, M. Vaillant a déclaré qu'une "forme de de candidat officiel" avait été désigné. Jean Glavany a "reconnu" sa défaite et voulait "tourner la page". Elisabeth Guigou a plaidé pour "la parité" dans les présidences de commission.

Félicitations de Royal

Ségolène Royal, qui aspirait à cette fonction avant d'être battue à La Rochelle dimanche, a souhaité, sur son compte Twitter, "très sincèrement" à Claude Bartolone de "réussir". Ce dernier a d'ailleurs dit avoir "une pensée" pour elle et pour "tous ceux battus" aux législatives.

Dès l'ouverture de la réunion, le député de Seine-Saint-Denis Bruno Le Roux, seul candidat à la présidence du groupe socialiste, a été désigné à ce poste "par acclamation" par ses pairs en début de réunion. Il succède à Jean-Marc Ayrault qui a présidé pendant quinze ans le groupe.

"Dès maintenant, nous allons travailler d'arrache-pied pour réussir le changement et engager le nécessaire redressement de la France", a-t-il déclaré après son élection, en saluant un groupe PS "profondément renouvelé, et féminisé, un groupe représentatif de la France telle qu'elle est aujourd'hui".

Avec la désignation de M. Bartolone, les quatre premiers personnages de l'Etat (président de la République, Premier ministre, présidents du Sénat et de l'Assemblée) sont tous des hommes, en contradiction avec la volonté affichée par François Hollande de promouvoir des femmes.

C'est pour cette raison que l'Elysée, Matignon et la direction du Parti socialiste avaient tenté en vain de convaincre la ministre de la Réforme de l'Etat Marylise Lebranchu, plus appréciée de ses collègues, de se porter candidate.

© 2012 AFP
Newsletter
La 13H

Votre point info
de la mi-journée

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr