Marion Maréchal-Le Pen (FN), qui accède à seulement 22 ans au Palais Bourbon, a expliqué lundi qu'elle ferait entendre sa voix à l'Assemblée nationale sur le thème du pouvoir d'achat, en défendant une augmentation de 200 euros par mois des petits salaires.
Marion Maréchal-Le Pen (FN), qui accède à seulement 22 ans au Palais Bourbon, a expliqué lundi qu'elle ferait entendre sa voix à l'Assemblée nationale sur le thème du pouvoir d'achat, en défendant une augmentation de 200 euros par mois des petits salaires. - Boris Horvat afp.com

© 2012 AFP

Marion Maréchal-Le Pen (FN), qui accède à seulement 22 ans au Palais Bourbon, a expliqué lundi qu'elle ferait entendre sa voix à l'Assemblée nationale sur le thème du pouvoir d'achat, en défendant une augmentation de 200 euros par mois des petits salaires.

"Nous allons avant toute chose nous prononcer sur le pouvoir d'achat, parce que c'est une préoccupation première des Français", a déclaré la jeune femme invitée du journal de 20 heures de France 2, en duplex de sa circonscription du Vaucluse.

"Nous avons une mesure phare dans ce domaine qui est l'augmentation de 200 euros de tous les salaires, jusqu'à 1.500 euros, par la prise en charge des cotisations salariales par l'Etat", a-t-elle ajouté.

Pendant la campagne présidentielle, la candidate du FN, Marine Le Pen, avait promis une hausse de 200 euros net "sur tous les salaires" allant jusqu'à 1,4 fois le Smic, grâce à la prise en charge par l'Etat du même montant de cotisations salariales.

Lundi, à l'avant-veille de son arrivée annoncée à l'Assemblée, Marion Maréchal-Le Pen a aussi confié ne pas avoir décidé dans quelle commission elle siégerait: "j'irai là où notre mouvement considère que ce sera le plus utile".

La petite-fille de Jean-Marie Le Pen a aussi affirmé qu'elle poursuivra ses études de droit "pour ne pas être de ces élus déconnectés de la réalité.

Aspirant à poursuivre la dédiabolisation du parti d'extrême droite, elle a enfin dit: "Nous sommes des personnes normales, j'irai dans le sens de la recomposition à droite dont le FN sera le moteur, notamment dans le Vaucluse".