Jean-Marie Le Pen, président d'honneur du FN, a salué dimanche soir à Carpentras la victoire de sa petite-fille Marion Maréchal-Le Pen dans la 3e circonscription du Vaucluse, face au député sortant UMP Jean-Michel Ferrand et à la PS Catherine Arkilovitch.
Jean-Marie Le Pen, président d'honneur du FN, a salué dimanche soir à Carpentras la victoire de sa petite-fille Marion Maréchal-Le Pen dans la 3e circonscription du Vaucluse, face au député sortant UMP Jean-Michel Ferrand et à la PS Catherine Arkilovitch. - Boris Horvat afp.com

© 2012 AFP

Jean-Marie Le Pen, le président d'honneur du FN, a salué dimanche soir à Carpentras la victoire de sa petite-fille Marion Maréchal-Le Pen dans la 3e circonscription du Vaucluse, face au député sortant UMP Jean-Michel Ferrand et à la PS Catherine Arkilovitch.

"L'objectif est atteint très largement, elle est encore au-dessus de l'estime que j'avais d'elle", a-t-il brièvement déclaré à la presse.

Marion Maréchal-Le Pen, qui devient à 22 ans la plus jeune députée de la Ve République, a notamment bénéficié au second tour du maintien de la candidate socialiste, malgré les consignes de Solférino.

Etudiante en droit, elle avait été missionnée par son grand-père dans le Vaucluse, pour "laver l'affront" de Carpentras, selon les termes de Jean-Marie Le Pen, quand le FN avait fait figure d'accusé après la profanation de tombes juives en 1990.

Jean-Michel Ferrand, qui siégeait depuis 26 ans à l'Assemblée nationale, a reconnu sa défaite sur France 3. "C'est la victoire de la coalition FN-PS. Mme Arkilovitch, qui était indiquée comme la +candidate de la honte+, a réussi ce qu'elle voulait: faire passer le Front national. Je suis triste pour ce secteur, mais on s'est bien battu", a-t-il réagi.