Copé prend "acte de la victoire de la gauche"

0 contributions
Publié le 17 juin 2012.

PARIS - Le secrétaire général de l'UMP Jean-François Copé a pris "acte de la victoire de la gauche" dimanche soir après le second tour des élections législatives, s'engageant à ce que son parti mène une "opposition responsable mais vigilante".

"J'en appelle solennellement à l'unité de notre famille politique", a déclaré M. Copé, proposant un congrès en novembre pour élire le nouveau président de l'UMP et mettant en garde contre les "querelles de personnes".

"Dès ce soir, à la tête de l'UMP, je m'engage à ce que nous incarnions une opposition républicaine forte, au service des Français. Une opposition responsable mais vigilante et déterminée", a-t-il poursuivi.

Et d'expliquer: "Responsable, parce que la profondeur de la crise commande que l'on ne joue pas le jeu d'une opposition stérile comme la gauche l'a fait pendant cinq ans. Mieux encore, avec nos amis centristes, nous saurons être force de propositions".

"En pleine crise, alors que les travaux parlementaires vont reprendre tout de suite et se poursuivre tout l'été avec des projets de loi préoccupants, les Français ne comprendraient pas que nous nous perdions dans des querelles de personnes", a-t-il prévenu.

"La session extraordinaire du Parlement doit être notre priorité absolue", a indiqué le patron de l'UMP, ajoutant qu'une réunion du bureau politique de l'UMP se tiendrait mercredi.

"Suivant nos statuts, je proposerai de convoquer un congrès en novembre prochain pour élire le président de notre parti. Le moment venu, à la fin de l'été, les candidats pourront avancer leurs propositions et débattre sereinement", a-t-il dit.

"Je veux dire aux Français avec gravité que j'ai pris pleinement conscience, comme tous mes amis candidats, de leurs souffrances, de leurs exaspérations, de leurs peurs, mais aussi de leurs espérances", a relevé le patron de l'UMP.

A titre personnel, M. Copé a été réélu dimanche député de la 6e circonscription de Seine-et-Marne, avec 59,63% des voix, a annoncé une source UMP à l'AFP.

Il était opposé, au second tour des élections législatives, à Caroline Pinet, candidate d'Europe Ecologie-Les Verts soutenue par l'ensemble de la gauche.

© 2012 AFP
Newsletter
La 13H

Votre point info
de la mi-journée

publicité
publicité
publicité

publicité
Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr