L'ex-ministre de l'Apprentissage, Nadine Morano (UMP), a reconnu dimanche soir sa défaite à l'issue du second tour des élections législatives dans la 5e circonscription de Meurthe-et-Moselle.
L'ex-ministre de l'Apprentissage, Nadine Morano (UMP), a reconnu dimanche soir sa défaite à l'issue du second tour des élections législatives dans la 5e circonscription de Meurthe-et-Moselle. - Jean-Christophe Verhaegen afp.com

© 2012 AFP

L'ex-ministre de l'Apprentissage Nadine Morano (UMP) a reconnu dimanche soir sa défaite dans la 5e circonscription de Meurthe-et-Moselle au second tour des élections législatives.

"Je n'ai pas remporté cette circonscription", a déclaré Mme Morano, disant partir avec "le sentiment du devoir accompli pour tout ce que j'ai pu apporter sur ce territoire".

"Je fais partie de ces élus qui aiment la politique des résultats, je crois l'avoir prouvé sur ce territoire. Aujourd'hui, dans cette circonscription qui est très difficile, et je le savais, qui en général joue la bascule électorale, je suis dans cette circonstance de bascule électorale au moment où la gauche a gagné les élections présidentielles", a-t-elle dit.

"Si c'est de la déception, ce que je regrette le plus, ce sont les coups tordus et notamment ceux de (Gérald) Dahan qui est un militant socialiste, qui à 48h des élections législatives a quelque peu sans doute pu intervenir sur ce scrutin de manière extrêmement négative", a-t-elle poursuivi.

Mme Morano a provoqué un tollé à gauche et l'embarras, voire la désapprobation, à droite en dialoguant en sympathie avec un faux Louis Aliot (FN), dans un canular de l'imitateur Gérald Dahan.