Dépénalisation du cannabis: La droite s'indigne, certains à gauche prônent un débat

83 contributions
Publié le 6 juin 2012.

POLITIQUE - La polémique continue après les propos de Cécile Duflot, favorable à la dépénalisation de la consommation de cannabis...

Les propos de la ministre Cécile Duflot en faveur d'une dépénalisation du cannabis ont continué mercredi de créer la polémique, à quatre jours du premier tour des législatives, la droite criant au «désastre moral», d'autres à gauche réclamant un débat sur le sujet.

«Mais comment va-t-on élever nos enfants?»

«C'est vraiment un désastre moral, cette idée de légaliser le cannabis, les drogues douces comme si elles étaient douces, comme s'il n'y avait pas de rapport entre drogues douces et drogues dures!», s'est indigné sur LCI l'ancien conseiller de Nicolas Sarkozy, Henri Guaino. «Mais comment va-t-on élever nos enfants, si on continue de cette façon?», a-t-il appuyé.

Des propos tout aussi alarmistes chez l'ancien ministre UMP, Xavier Bertrand. «Si la gauche l'emporte (aux législatives), il y aura légalisation du cannabis. J'en suis persuadé», a-t-il affirmé sur BFMTV-RMC. Désireux de s'exprimer en tant qu'«ancien ministre de la Santé et aussi en père de famille», il s'est dit «en total désaccord» avec Cécile Duflot. «Tout ce débat "ah c'est pas grave, ce sont des drogues douces, ça fait pas mal", c'est faux!», a-t-il tranché.

«C'est une vraie erreur», a commenté aussi l'ancien ministre et député UMP Eric Woerth. «On ne parle pas à titre personnel quand on est ministre, et quand Madame Duflot aura de l'expérience, elle s'en rendra compte», a-t-il poursuivi.

«Des initiatives» à venir à l'Assemblée

«Je trouve normal que Cécile Duflot soit une ministre ouverte qui donne son opinion tout en disant que ce n'est pas la position du gouvernement», a rétorqué Daniel Cohn-Bendit, eurodéputé écologiste, sur Europe 1. «S'il y a un projet de loi du gouvernement sur les drogues, alors là, après délibérations, il y a la solidarité gouvernementale et (...) si vous n'êtes pas d'accord avec ce projet de loi, vous sortez du gouvernement. Mais là, il n'y a rien», a-t-il fait valoir. «Est-ce qu'on veut des ministres hypocrites?», s'est encore agacé le leader de Mai 68, pour qui la question de la dépénalisation du cannabis mérite un «vrai débat». «Mais qu'on arrête d'en faire un grand problème politique!», s'est-il exclamé.

L'ancien ministre socialiste de l'Intérieur, Daniel Vaillant, qui a déjà prôné une «légalisation contrôlée» du cannabis dans un rapport interne au groupe socialiste à l'Assemblée nationale, s'est gaussé des accusations de la droite. «Est-ce que la lutte contre le cannabis est une réussite en France? La réponse est non. La droite nous a mis dans l'échec... Ils sont mal placés pour venir parler du bilan», a-t-il dit sur France Inter. Le député-maire du XVIIIe arrondissement de Paris a souhaité dans le pays un «débat pour voir comment on peut mieux lutter contre le cannabis» et promis des «initiatives» à l'Assemblée lors du prochain quinquennat en faveur de l'utilisation du «cannabis thérapeutique».

«Erreur de jeunesse gouvernementale»

Ce débat, le président du groupe PS au Sénat, François Rebsamen l'a également souhaité tout en concédant que ce n'était «pas le moment» d'évoquer le sujet. «Dans ce pays, on se voile les yeux et aujourd'hui des jeunes qui fument du cannabis dans la rue sont fichés au fichier des empreintes génétiques comme des grands bandits alors qu'en réalité, c'est de soins thérapeutiques et de prévention qu'on a besoin», a-t-il argumenté sur i-Télé.

«C'est un sujet trop compliqué pour que ce soit abordé au travers d'une déclaration d'un ou une ministre, quelles que soient ses qualités», a dit aussi Claude Bartolone, député et président PS du conseil général de Seine-Saint-Denis, sur France Info. Il a qualifié les propos de Cécile Duflot d'«erreur de jeunesse gouvernementale».

Avec AFP
Newsletter
La MATINALE

Recevez chaque matin
l'actualité du jour

publicité
publicité
publicité

publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr