Hollande continue d'imposer sa marque, sous le signe de la sobriété

7 contributions
Publié le 5 juin 2012.

PARIS - Un mois après son élection, François Hollande, dont la photo officielle a été dévoilée lundi, impose progressivement sa volonté de sobriété à la présidence, avec le désir toujours constant de se démarquer de son prédécesseur Nicolas Sarkozy.

Selon un tableau de bord Paris-Match Ifop publié mardi, 70% des Français trouvent que François Hollande - qui avait fait campagne sur le thème de la "normalité" et continue à communiquer largement sur ce thème - renouvelle la fonction présidentielle.

"Par petites touches, on a un président qui par sa manière de fonctionner, s'impose en totale rupture par rapport à l'ère Nicolas Sarkozy", commente pour l'AFP Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l'Ifop.

"Pour lui, c'est extrêmement important de trancher par rapport à son prédécesseur", renchérit le politologue Gérard Grunberg (Sciences-Po).

Le mandat a commencé avec la diminution de 30% du salaire du président et des membres du gouvernement et la réduction de 10% de la dotation financière des cabinets ministériels. Il s'est poursuivi avec un déplacement en train pour se rendre à un sommet européen à Bruxelles et une interview à France 2 depuis les studios de la chaîne et non depuis l'Elysée.

Dernier geste en date: la photographie officielle. Prise par le photographe et réalisateur Raymond Depardon, 70 ans, elle montre le président de la République dans une posture moins solennelle que celle de M. Sarkozy, posant dans les jardins de l'Elysée et non devant une bibliothèque, le décor choisi par la plupart de ses prédécesseurs.

M. Hollande a aussi décidé de réintégrer les gendarmes au côté des policiers dans sa protection rapprochée (le Groupe de sécurité de la présidence de la République, GSPR). Rupture avec les années Sarkozy, où les gendarmes avaient été écartés sans ménagement ? "Non, c'est avant tout un retour à la tradition républicaine", répond à l'AFP Aquilino Morelle, conseiller politique du président.

Préférera-t-il le train à l'avion lors de ses prochains déplacements? "Il n'y a pas de règle", réplique M. Morelle. "Cela dépendra de l'endroit où il va, du jour où il part. La solution la plus simple sera privilégiée".

En outre, comme promis durant la campagne, les sondages commandés par l'Elysée seront abandonnés et il n'y aura pas de conseillers officieux, assure l'entourage du chef de l'Etat, soulignant qu'une étude sur le "fonctionnement" de l'Elysée est en cours.

Par ailleurs, lors d'une réunion avec ses 40 collaborateurs vendredi dernier, M. Hollande, selon une source élyséenne, a longuement rappelé sa conception des rapports entre l'Elysée et Matignon: un "président qui donne les grandes orientations" et "un Premier ministre qui gouverne" conformément à l'article 20 de la Constitution.

Enfin, selon une source à l'Elysée, M. Hollande devrait "rester dans son appartement du XVe arrondissement".

Sur d'autres points cependant, la continuité avec les anciens locataires de l'Elysée devrait prévaloir. M. Hollande va conserver la Lanterne, pavillon de chasse jouxtant le parc du château de Versailles, qui était réservé à l'usage du chef du gouvernement jusqu'à ce que Nicolas Sarkozy décide de le garder.

Il ne renouera pas non plus avec la traditionnelle "garden party" du 14 juillet, supprimée en 2010 par l'ex-président Nicolas Sarkozy pour cause de crise économique, a affirmé mardi une source à l'Elysée.

Fera-t-il cependant un "discours sur le sens à donner à la direction du pays" ce jour-là, comme il l'affirmait dans une interview au Journal du Dimanche du 15 avril lorsqu'il était encore candidat ?. Le programme du 14 juillet 2012 n'était pas encore arrêté mardi.

© 2012 AFP
Newsletter
La 13H

Votre point info
de la mi-journée

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr