Nicolas Sarkozy se cherche une nouvelle vie

20 contributions
Publié le 4 juin 2012.

EMPLOI - Quel avenir pour l'ancien président de la République? «20minutes» a quelques pistes...

En voilà un dont le futur proche passionne. Que va devenir Nicolas Sarkozy? A peine rentré de vacances, il vient d'investir ce lundi ses nouveaux bureaux situés rue Miromesnil, à Paris. Une réunion de travail y a d'ailleurs a eu lieu lundi matin, avec sa petite équipe composée d'anciens collaborateurs de la présidence. Certainement l'occasion de lancer des pistes de réflexion sur son avenir. 20minutes dresse les différentes possibilités qui s’offrent à lui.

Nicolas Sarkozy le retraité

C'est l’hypothèse la moins probable. Même avec le retour de la retraite à 60 ans, l'ancien président, qui n'a «que» 57 ans, devra encore patienter un peu. Et puis, cela ne colle pas vraiment au personnage, qui est d’ailleurs attendu pour siéger dès septembre au Conseil constitutionnel, dont deviennent automatiquement membres tous les anciens président de la République. Nicolas Sarkozy a d'ailleurs prévenu qu'il y serait «très présent», selon le JDD.

Nicolas Sarkozy l'homme politique

A priori, la politique, c'est du passé. Il l'avait en tout cas évoqué lors de la campagne présidentielle sur RMC/BFMTV . Claude Guéant, son ancien ministre de l'Intérieur, a d'ailleurs rappelé que Nicolas Sarkozy ne prendrait pas la parole «dans le débat politique dans les semaines ou les mois qui viennent». Et c'est vrai que, depuis sa dernière allocution, au soir de sa défaite au second tour de l'élection présidentielle, aucun signe ne semble indiquer un possible retour. «Il a l'intention de couper pour un bon moment», prévient même Isabelle Balkany dans Le Parisien, ce lundi. Sauf que la politique «c'est toute sa vie. J'ai peur que ça lui manque énormément», s'inquiétait Carla Bruni avant de quitter l'Elysée, rappelle Le Parisien.

Nicolas Sarkozy l'homme d'affaires

C'est l'une des pistes privilégiées. Nicolas Sarkozy a d'ailleurs un diplôme d'avocat en poche et pourrait donc exercer dans n'importe quel cabinet d'affaires. Mais selon le politologue Pascal Perrineau, interviewé par le JDD, l’ancien homme fort de l’Elysée pourrait cheminer sur une troisième voie inspirée du modèle anglo-saxon. Comme Tony Blair, Gerhard Schröder ou Bill Clinton, qui sont sortis de la vie politique mais ne se privent pas pour la commenter, tout en faisant de l'argent lors de conférences souvent très bien payées.

Nicolas Sarkozy et ses amis

S’il est peu probable qu’il lance sa fondation, comme l’avait fait Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy peut compter sur sa famille politique pour soigner son image. Ainsi, son ami Brice Hortefeux, l'un des très proches du président sortant, vient en effet de fonder l'association «Les amis de Nicolas». «Une démarche affective, amicale, de fidélité à Nicolas Sarkozy», a expliqué l’ancien ministre et en aucun cas une initiative «politique ni politicienne». Autre attention toute particulière, celle d’Eric Raoult. Le député UMP a proposé ce lundi la candidature de l’ex-chef de l’Etat pour le prochain prix Nobel de la Paix.

Nicolas Sarkozy le vacancier

C'est pour l'instant dans ce rôle que Nicolas Sarkozy est le plus actif. Il revient en effet de quinze jours de repos, dans une somptueuse villa de Marrakech mise à disposition par le roi du Maroc Mohammed VI. Rentré en France ce week-end, le couple Bruni-Sarkozy pourrait bien repartir rapidement. Selon Le Parisien, l'ancien président devrait en effet prendre à nouveau la route des vacances, fin juin-début juillet. Direction le Cap-Nègre, pour profiter de la résidence de la famille Bruni-Tedeschi, avant de faire ensuite sa rentrée. Et de véritablement démarrer sa nouvelle vie.

M.Gr.
publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr