Législatives: La gauche favorite, mais inférieure en voix à la droite selon un sondage

12 contributions
Publié le 11 mai 2012.

La gauche est favorite aux législatives mais le total des voix dont elle bénéficierait est inférieur à celui de toute la droite, avec le Front national compris, selon un sondage BVA pour Orange, la presse régionale et RTL publié vendredi.

La gauche est favorite aux législatives mais le total des voix dont elle bénéficierait est inférieur à celui de toute la droite, avec le Front national compris, selon un sondage BVA pour Orange, la presse régionale et RTL publié vendredi.

Selon cette enquête, la gauche est créditée de 45,5% des voix pour le premier tour des législatives, contre 49,5% pour la droite, dont 32,5% pour l'UMP et 16% pour le Front national.

L'UMP vient en tête des intentions de vote, en baisse de 0,5 point par rapport à un sondage effectué au soir du second tour de la présidentielle.

Elle est suivie du PS et du PRG, 30% ensemble. Avec EELV (4,5%), ils totalisent 34,5% des intentions de vote, en baisse de 0,5 point par rapport au 6 mai.

Le Front national cède un point à 16%. "Ce score, s'il devait se confirmer, pourrait permettre au Front national de dépasser dans de nombreuses circonscriptions les 12,5% d'inscrits nécessaires pour se maintenir au second tour", souligne CSA.

Le Front de gauche est crédité de 10,5%, inchangé, tandis que le MoDem gagne un point à 5%. 1% des personnes interrogées se prononcent pour Debout la République, et 0,5% pour le NPA.

3% des personnes interrogées n'ont pas exprimé d'intentions de vote.

La gauche avait totalisé 38% des voix aux législatives de 2007, 40% à celles de 2002, et 47% à celles de 1997.

La droite, de son côté, avait recueilli 51% des voix en 2007, 56% en 2002, et 52% en 1997.

Par ailleurs, 53% des personnes interrogées souhaitent voir dans le futur gouvernement des ministres issus d'EELV (contre 42%, ne savent pas 5%), 49% des ministres issus du MoDem (contre 47%) et 44% des ministres issus du Front de gauche (contre 52%).

Un Français sur deux estime que Nicolas Sarkozy a été un "bon" président, 49% un "mauvais", et 1% ne savent pas. Il "a très bien fait de soigner sa sortie, par son beau discours de défaite au soir du 6 mai et par sa noble invitation de son successeur à participer avec lui aux cérémonies du 8 mai", écrit Gaël Sliman de BVA.

Si une majorité de Français (52% contre 44%) souhaite qu'il se retire définitivement de la vie politique, ils n'y croient pas vraiment: 54% contre 44% ne pensent pas que Nicolas Sarkozy a décidé de se retirer définitivement.

Quant à François Hollande, 56% des Français prévoient qu'il sera un "bon" président, 28% s'attendant à un "mauvais" président et 6% ne savant pas.

Sondage réalisé les 9 et 10 mai auprès d'un échantillon recruté par téléphone et interrogé par internet. Echantillon de 1.159 personnes représentatif de la population française de 18 ans et plus.

Les intentions de vote sont établies auprès de 1.147 personnes inscrites sur les listes électorales. Méthode des quotas. Notice complète consultable auprès de la Commission nationale des sondages.

Marge d'erreur de 1,4 à 3,1 selon le pourcentage trouvé.

© 2012 AFP
Newsletter
La 13H

Votre point info
de la mi-journée

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr