Les soldats français ne quitteront pas l'Afghanistan en 2012

15 contributions
Publié le 24 janvier 2012.

MONDE - «Il ne faut pas confondre un retrait ordonné et une retraite précipitée», a indiqué Alain Juppé...

La France n'entend «pas céder à la panique» et retirer totalement en 2012 ses troupes d'Afghanistan, a déclaré ce mardi le ministre des Affaires étrangères, Alain Juppé, à l'opposition socialiste.

«Quand j'entends parler de retrait immédiat, fut-ce à la fin 2012, je ne suis pas sûr que ceci ait été mûrement réfléchi et étudié», a affirmé le ministre à l'Assemblée nationale, en demandant de ne «pas confondre un retrait ordonné et une retraite précipitée».

1.000 soldats de retour avant la fin de l'année

Alain Juppé répondait à une question du député socialiste et ancien Premier ministre Laurent Fabius, qui demandait que la France n'ait plus de troupes en Afghanistan à la fin 2012. «Il ne faut pas céder à la panique, il ne faut pas confondre un retrait ordonné et une retraite précipitée», a souligné Alain Juppé, en rappelant qu'après un retour de 400 hommes, ce seront un millier de militaires du contingent français qui auront regagné la France d'ici la fin de l'année.

Le ministre a rappelé que les 3.600 soldats français actuellement déployés dans le pays contribuaient à remplir un triple objectif: transférer des pouvoirs à l'armée afghane, aider l'Afghanistan à se développer, avec la signature vendredi à Paris avec le président Hamid Karzaï d'un traité d'amitié et de coopération, et soutenir la réconciliation nationale.

«Des conditions militaires à respecter»

Avant de quitter définitivement l'Afghanistan, «il y a d'abord des conditions militaires à respecter pour la sécurité même de nos soldats», a aussi fait valoir Alain Juppé. «C'est la ligne que la France s'est fixée, c'est notre honneur et notre responsabilité», a-t-il insisté.

Le débat en France sur un retour anticipé des troupes françaises en Afghanistan a rebondi après la mort vendredi de quatre militaires tués par un soldat afghan qui a également blessé 15 soldats dont huit grièvement. François Hollande a quant à lui indiqué qu'il souhaitait «retirer nos forces d'Afghanistan le plus rapidement possible, au plus tard à la fin de l'année 2012»

Près de 130.000 soldats étrangers, dont plus de 90.000 Américains, sont déployés en Afghanistan.

© 2012 AFP
Newsletter
La MATINALE

Recevez chaque matin
l'actualité du jour

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr