La candidate du Front national à la présidentielle, Marine Le Pen, a estimé mardi matin qu’une «présomption de légitime défense» devait être mise en place pour les policiers.

Invitée de iTélé, elle a jugé, en réaction aux deux fusillades ayant opposé des cambrioleurs aux forces de l’ordre lundi, que l’«on est en train de perdre la guerre contre la criminalité». Elle a ensuite vanté cette idée de présomption de légitime défense pour les forces de l’ordre, estimant qu’il faut «que les policiers soient capables, mentalement, moralement, d’être dans leur bon droit lorsqu’ils défendent leur peau face à des criminels».

«Au risque des bavures», a-t-elle confirmé suite à l’intervention d’un journaliste sur le plateau. «Je préfère compter un mort chez les criminels qu’un mort chez les forces de l’ordre», a-t-elle estimé.

Mots-clés :