Le tribunal correctionnel de Paris a renoncé jeudi à entendre le ministre des Affaires étrangères Alain Juppé durant le procès de Jacques Chirac dans l'affaire des emplois présumés fictifs de la ville de Paris.

Alain Juppé, condamné en 2004 dans un volet de cette affaire, devait initialement être entendu ce jeudi mais il a accompagné Nicolas Sarkozy en Libye. L'association Anticor, partie civile, qui l'avait fait citer comme témoin, a vu dans son absence «la manifestation d'une lâcheté».

Mots-clés :

Aucun mot-clé.