L'avocat Robert Bourgi à Paris, le 09 septembre 2011.
L'avocat Robert Bourgi à Paris, le 09 septembre 2011. - BERNARD BISSON/JDD/SIPA

C.C. avec Reuters

Le parquet de Paris a ouvert une enquête sur les accusations de l'avocat Robert Bourgi contre Jacques Chirac et Dominique de Villepin, a déclaré ce mardi une porte-parole. «Le parquet a demandé à la brigade financière l'audition de Robert Bourgi», a déclaré la porte-parole.

Elle a précisé que Robert Bourgi serait interrogé sur ses allégations de versements occultes au profit de l'ancien président Jacques Chirac, de 1995 à 2005, et de Dominique de Villepin, secrétaire général de l'Elysée, ministre des Affaires étrangères puis Premier ministre. Le parquet devra ensuite déterminer les suites à donner à cette audition, mais cette décision ne pourra être prise par l'actuel procureur Jean-Claude Marin, qui quitte ses fonctions vendredi. Le nom de son successeur n'est pas connu.

Chirac, Villepin et Le Pen portent plainte pour diffamation

Robert Bourgi affirme que des sommes en espèces ont été versées pendant des années aux plus hauts personnages de l'exécutif français par des chefs d'Etat africains. L'avocat franco-libanais a d'abord mis en cause Jacques Chirac et Dominique de Villepin avant d'assurer que les versements occultes remontaient aux années 1960.

L'avocat a également dit que la campagne présidentielle de Jean-Marie Le Pen en 1988 avait été financée par l'ancien président du Gabon Omar Bongo. Jacques Chirac, Dominique de Villepin et Jean-Marie Le Pen ont tous annoncé leur intention de porter plainte pour diffamation. Les députés socialistes ont demandé quant à eux l'ouverture d'une commission d'enquête parlementaire.