PS Bouches-du-Rhône: Pas de tutelle, mais un «contrat de rénovation»

5 contributions
Publié le 5 juillet 2011.

POLITIQUE - La puissante fédération socialiste des Bouches-du-Rhône priée de moderniser son organisation et ses méthodes...

La puissante fédération socialiste des Bouches-du-Rhône, la 4e de France, fief de Jean-Noël Guerini, vilipendée par Arnaud Montebourg, échappe à une mise sous tutelle mais est priée d'abandonner «ses usages anciens» et sa «culture du rapport de forces».

Le rapport de la commission d'enquête sur le fonctionnement de cette fédération qui devait être adopté par le Bureau national mardi soir -27 pages denses- a été rédigé sous les auspices d'Alain Richard, ancien ministre, un rocardo-strauss-kahnien.

En termes feutrés, ce rapport très attendu fait dix «recommandations» qui s'inscrivent dans un «contrat de rénovation» pour cette fédération de 9.000 militants. Pas de «manquement grave et généralisé aux statuts du PS», mais des «usages anciens dans les rapports de pouvoir et d'influence» qu'il convient de changer.

La conclusion donne le ton de ce rapport qui pratique avec élégance la litote: les propositions «ne passent pas par une démarche de contrainte imposée par l'échelon national et courent ainsi le risque de décevoir les amateurs de grand spectacle». Donc, pas de tutelle comme pour la fédération de l'Hérault, entrée en dissidence sous la houlette de feu Georges Frêche aux régionales de 2010.

Proposition d'encadrement

La commission, qui n'est «pas une juridiction», n'a «pas à porter de sentence», mais propose notamment un «encadrement des cumuls entre responsabilités fédérales et emplois publics». Elle préconise également de plafonner à 250 inscrits l'effectif des sections.

Elle relève une «anomalie»: «des dizaines, parfois des centaines de membres du parti» inscrits dans une section alors qu'ils n'y résident pas. La commission conseille donc de plafonner à 20% le nombre de ces adhérents «délocalisés».

Autre constat: «un nombre important de membres de la direction fédérale sont des salariés du conseil général des Bouches-du-Rhône», présidé par Jean-Noël Guerini et «un nombre significatif de cadres politiques ont vu (...) des membres de leur famille devenir égalements agents départementaux». La commission juge «indispensable d'organiser une décroissance volontaire de ces liens professionnels directs et indirects».

Parmi les recommandations: «élection à brève échéance» d'un nouveau premier secrétaire fédéral, poste occupé actuellement par Jean-David Ciot, «modalités précises d'organisation des scrutins internes», «réorganisation» des secteurs géographiques des sections, «procédure plus fluide et plus ouverte du bureau fédéral des adhésions».

Procédures en diffamation

Pour la commission, les affirmations du «rapport Montebourg», qui avait dénoncé le clientélisme et les dérives de cette fédération, «sans être dénuées de tout lien avec la réalité, sont restées au stade d'accusations péremptoires» et sont «l'exercice d'une liberté de parole politique, pas un rappel à la loi du PS».

En mars 2011, Arnaud Montebourg, député de Saône-et-Loire et candidat à la primaire socialiste, avait dénoncé dans un rapport un «système de pression féodal reposant sur l'intimidation et la peur» et des «dérives les plus graves dans l'utilisation de l'argent public».

Chargé alors de la rénovation du parti, Arnaud Montebourg mettait en cause de facon virulente la domination exercée sur cette fédération par le président du conseil général Jean-Noël Guerini, alors premier secrétaire fédéral en titre. Jean-Noël Guerini est le frère d'Alexandre Guerini, entrepreneur soupçonné de malversations notamment liées à l'exploitation de décharges, placé sous contrôle judiciaire après cinq mois et demi en prison jusqu'en mai.

Jean-Noël Guerini a engagé deux procédures en diffamation contre Arnaud Montebourg, qu'il a taxé de «Rastignac» ne cherchant qu'à faire du «tapage» pour assurer sa propre «notoriété».

© 2011 AFP
Mots-clés
Newsletter
La MATINALE

Recevez chaque matin
l'actualité du jour

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr