Francois Baroin, alors ministre du Budget, et Bruno le  Maire, ministre de l'Agriculture, à la sortie du Conseil des ministres à l'Elysée, le 27 octobre 2010. 
Francois Baroin, alors ministre du Budget, et Bruno le Maire, ministre de l'Agriculture, à la sortie du Conseil des ministres à l'Elysée, le 27 octobre 2010.  - FACELLY/SIPA

Alexandre Sulzer

>> Revivez en direct le remaniement

Et le remplacement de Christine Lagarde au gouvernement se transforma en psychodrame politique. C’est finalement François Baroin, ancien ministre du Budget, qui remplace la ministre de l’Economie et des Finances. Non sans mal. Dans un premier temps, François Fillon avait promis le poste à Bruno Le Maire, ministre de l’Agriculture. Mais mardi, François Baroin a mis sa démission dans la balance. Et a remporté la mise. Résultat: Bruno Le Maire, vexé, a refusé de reprendre le Budget.

Pour le plus grand bonheur de Valérie Pécresse qui prend le poste en plus de celui de porte-parole du gouvernement après plus de quatre ans à l’Enseignement supérieur. «C’est elle qui s’en tire le mieux, confie un ministre. François Baroin, Ok, il a une promotion. Mais avec son côté "tout pour ma gueule", il risque de prendre cher dans les mois qui viennent.»

Entrée fracassante des centristes

Comme annoncé, les centristes font une entrée fracassante, ce qui devrait freiner la tentation pour certains d’aller voir chez Jean-Louis Borloo si l’herbe est plus verte. Jean Leonetti prend les Affaires européennes, Marc Laffineur les anciens Combattants et le Nouveau Centre François Sauvadet la Fonction publique. Ce poste avait été proposé à à un autre centriste de l’UMP, Marc-Philippe Daubresse, qui l’a refusé.

«Je ne veux pas jouer les seconds rôles», fulmine-t-il. Laurent Wauquiez passe à l’Enseignement supérieur et à la Recherche alors que Thierry Mariani, aux Transports, passe de secrétaire d’Etat à ministre de plein exercice. Un clin d’œil à l’aile droite de l’UMP. David Douillet devient secrétaire d’Etat chargé des Français de l’étranger et Claude Greff, secrétaire d’Etat chargée de la famille. La seule nouvelle femme dans ce gouvernement post-Lagarde.