Le Fonds monétaire international (FMI) a chiffré mardi à 945 milliards de dollars le coût de la crise actuelle pour le système financier mondial, dont 565 milliards générés par l'exposition des banques au secteur "subprime" (prêts immobiliers à risque).
Le Fonds monétaire international (FMI) a chiffré mardi à 945 milliards de dollars le coût de la crise actuelle pour le système financier mondial, dont 565 milliards générés par l'exposition des banques au secteur "subprime" (prêts immobiliers à risque). - Tim Sloan AFP/archives

20minutes.fr

Cette page est actualisée en temps réel : cliquez ici pour mettre à jour.

Ce live est désormais terminé, merci de votre fidélité. La synthèse à lire ici, alors qu'une nouvelle demande de remise en liberté provisoire déposée par les avocats de Dominique Strauss-Kahn sera examinée jeudi.

  • permalien
  • 18h35: L’immeuble dans lequel vit la plaignante ne serait pas réservé aux malades du Sida
    C'est ce qu'affirment les envoyés spéciaux du Parisien. «La victime présumée loge dans un immeuble du Bronx où seuls certains logements seraient loués par l'intermédiaire de l'association Harlem United à des personnes atteintes du VIH. La femme de ménage du Sofitel n'occupe pas un appartement réservé aux malades, d'après des voisins», écrit le journal. permalien
  • 18h00: La plaignante va passer devant le grand jury ce mercredi
    Jeff Shapiro, l'avocat de la femme de chambre, l'a affirmé ce mercredi au correspondant aux Etats-Unis de Libération.


    permalien
  • 17h45: La plaignante habite dans un appartement réservé aux malades du Sida
    La plaignante habitait dans un appartement réservé aux malades du Sida
    C'est l'information révélée ce mercredi par le New York Post. D’après le journal, ce n’est pas le nom de la victime présumée qui  est sur le bail de l'appartement qu'elle loue avec sa fille de 15 ans, mais celui d’une association qui loue des appartements pour les personnes atteintes du VIH ou du Sida. Pour autant, en raison du secret médical, difficile de savoir si la plaignante est atteinte ou non. permalien

  • 17h34: Hollande toujours en tête
    En l'absence de DSK, François Hollande devance largement ses concurrents dans la perspective de la primaire socialiste auprès des trois catégories d'électeurs sondés : les sympathisants de gauche, les sympathisants socialistes et les électeurs certains d'aller voter à la primaire, selon le baromètre OpinionWay pour Le Figaro et LCI publié mercredi.. C'est dans cette dernière catégorie que François Hollande enregistre le meilleur résultat avec un score de 62%, en hausse de 27 % sur un mois. La première secrétaire du PS, Martine Aubry, arrive loin derrière avec 22%, en baisse de 20% sur un mois, devant la présidente de Poitou-Charentes Ségolène Royal (9%) et les députés Arnaud Montebourg (7%) et Manuel Valls (7%).
    Dans le cas où le maire de Paris Bertrand Delanoë et l'ancien Premier ministre Laurent Fabius seraient aussi candidats, François Hollande est aussi en tête. Les personnes sûres de participer au scrutin sont 51% à le soutenir, devant Martine Aubry (20%), Bertrand Delanoë (10%) et Ségolène Royal (9%). Laurent Fabius recueille 3% des intentions de vote. permalien
  • 16h45: Pas de «commentaire» de l'avocat de DSK sur le FMI
    Alors que de plus en plus de voix s’élèvent pour réclamer le remplacement de DSK à la tête du FMI, l'avocat de Dominique Strauss-Kahn à Washington, William Taylor, a refusé mercredi de dire quelles étaient les intentions de l’accusé concernant son avenir à la tête de l’institution. «Je n'ai pas de commentaire là-dessus», a-t-il dit.Il a également refusé de dire s'il avait parlé avec des représentants du FMI. permalien

  • 16h30: Pour Boutin, maintenant, c'est «un suicide politique»
    Finalement, Christine Boutin ne croit plus vraiment à la thèse du piège pour l’affaire DSK. Pour elle, cela relève de l’ «acte manqué». «Il a fait ce qu’il fallait pour sortir d’une campagne qui s’imposait à lui. Comme si c’était un suicide politique», explique-t-elle au site Atlantico. «Si les faits se précisent sur la base actuelle, on pourra dire qu’il avait déjà annoncé quel était son talon d’Achille: il nous montre aujourd’hui qu’il a sans doute commis l’irréparable pour ne pas mener cette campagne», ajoute l’ex-ministre de Sarkozy. «Le héros de la gauche milliardaire ne peut pas assumer de devenir celui qui fait campagne en Lozère, qui sillonne la France profonde et fait mine de s’apitoyer sur le malheur des autres. Il y avait un décalage trop grand qui l’a fait exploser en vol. DSK est mort politiquement de cet écartèlement», analyse-t-il. permalien
  • 15h39:Un précédent au Mexique?
    La presse mexicaine se penche sur les révélations non-étayées de DSK, les secrets d'un présidentiable, écrit par un (e) anonyme, Cassandre. Dans cet ouvrage, relate une agression sexuelle de la part du directeur du FMI sur une femme de chambre lors d'un voyage au Mexique.
    permalien
  • 15h22: La victime présumée dément toute relation sexuelle consentie
    Ce sont ses avocats qui l'affirment. D'après la presse américaine, la ligne de défense de Dominique Strauss-Kahn serait de dire qu'il y a bien eu relation sexuelle, mais que la plaignante était consentante. Ce qu'elle dément donc. «Quand les jurés vont entendre son témoignage et la voir, quand elle pourra enfin raconter son histoire publiquement», ils verront que «leurs allégations faisant état d'une relation sexuelle consentie ou de rendez-vous sont fausses», a expliqué sur NBC Jeff Shapiro. «Il n'y a rien de consenti dans ce qui s'est passé dans cette chambre d'hôtel», a-t-il ajouté. permalien
  • 13h46: La défense entretient le mystère
    Les avocats de DSK entretiennent le mystère sur leur stratégie de défense. On sait simplement que DSK plaide non coupable et conteste les accusations. On ignore cependant pour l'instant si le patron du FMI nie toute relation avec celle qui l'accuse ou s'il parle de relation sexuelle consentie. Les avocats du aptron du FMI vont formuler séparément une nouvelle demande de remise en liberté sous caution.
    permalien
  • 13h36: Le maire de New York défend le «perp walk»
    Michael Bloomberg a défendu la présentation devant les médias par la police de la ville de DSK menotté, pratique appelée «perp walk» («perpetrator walk») et vivement critiquée en France. Cette pratique consistant à exhiber les prévenus sous l'oeil des médias, est courante aux Etats-Unis et n'épargne pas les célébrités. «Je pense que c'est humiliant, mais si vous ne voulez pas de "perp walk", ne commettez pas de crime», a dit Michael Bloomberg à Albany, capitale de l'Etat de New York. «Notre système judiciaire fonctionne de manière à ce que le public puisse voir les auteurs présumés», a-t-il rappelé. Il reconnaît toutefois que ce système pose problème si les personnes accusées sont finalement innocentées. En France, les socialistes, mais aussi certaines personnalités de la majorité, ont jugé scandaleuses les images, qualifiées à gauche de «mise à mort médiatique». permalien
  • 13h10: La France entend bien travailler avec le n°2 du FMI, dit Baroin
    La France entend travailler avec le numéro deux du Fonds monétaire international, John Lipsky, notamment au G8, en l'absence de DSK. «Le FMI est opérationnel. Il a demandé à John Lipsky, le numéro deux de l'institution, d'assurer l'intérim (...) et il sera présent dès vendredi pour examiner le programme (de sauvetage financier) du Portugal», a rappelé François Baroin.
    Le porte-parole du gouvernement a par ailleurs indiqué que Nicolas Sarkozy avait de nouveau demandé à ses ministres de «s'abstenir de commenter» l'affaire dans laquelle est impliqué l'ancien ministre socialiste de l'Economie. «Il leur a demandé dignité et hauteur de vue.»
    permalien
  • 11h45: Une journaliste étrangère affirme avoir eu du mal à repousser les avances de DSK
    La trentenaire affirme que le chef du Fonds monétaire international lui a proposé une interview en échange d'un «week-end avec lui à Paris ou ailleurs», rapporte le journal The Australian. «Il était incroyablement insistant. Il a presque dit explicitement que je devais coucher avec lui pour avoir l'interview.»
    permalien
  • 11h30: Le Polonais Marek Belka pas intéressé par la direction du FMI
    Le gouverneur de la banque centrale polonaise, Marek Belka, qui a par le passé occupé un poste élevé au sein du FMI, a fait savoir qu'il ne serait pas candidat à la succession éventuelle de DSK à la tête du Fonds monétaire international. «Je suis le patron de la BNP (Banque nationale de Pologne) depuis à peine un an et je prends ce poste au sérieux. C'est comme une mission si vous voulez», a-t-il déclaré à la presse. «Je ne suis pas disponible. Je ne suis pas candidat et ne serai pas candidat», a-t-il ajouté. permalien
  • 11h: La photo de DSK placardée dans le local des femmes de ménage du Sofitel avant l'agression présumée
    Une femme de chambre du Sofitel de New York, citée par Le Figaro,  rapporte ce mercredi matin que la photo de DSK «avait été affichée avant sa venue dans l'hôtel» dans le local où se changent les femmes de chambre. Le quotidien précise que cet affichage est d'usage dans ce type d'hôtel «avant l'arrivée de VIP, clients à soigner particulièrement». Et que la victime présumée de DSK «savait comme tout le monde que [la suite 2806] était occupée par un personnage très important».
    permalien
  • 10h40: Copé évoque la fin de DSK à la tête du FMI
    Le secrétaire général de l'UMP, Jean-François Copé, a déclaré à l'issue d'un bureau politique, ne pas «voir comment» DSK pourrait rester à la tête du FMI, ajoutant que cette question devrait être «réglée dans les jours qui viennent». permalien
  • 10h: Gisèle Halimi «déçue par la gauche»
    L'avocate féministe a estimé ce mercredi que «le respect des femmes» devait «prévaloir sur l'amitié et l'esprit de clan», se disant de ce point de vue «déçue par la gauche». permalien
  • 9h36: Emmanuelli relativise l'impact de l'affaire au PS
    Le député socialiste Henri Emmanuelli a tenté sur Canal+ de relativiser l'impact de l'affaire judiciaire impliquant DSK, estimant qu'il s'agissait d'un «aléa» personnel ne concernant pas son parti. «Les circonstances ne sont pas exceptionnelles, il y a un drame exceptionnel. Cette confusion permanente entre la vie d'une organisation et les aléas sur la vie de ses membres, c'est une vue un peu raccourcie», a-t-il dit. permalien
  • 9h15: Une «très grande différence» entre le libertinage et le crime sexuel selon Guigou
    La députée socialiste de Seine-Saint-Denis et ancienne Garde des Sceaux a évoqué ce mercredi matin sur RTL la «réputation d'homme qui s'intéresse vraiment aux femmes, et même de libertin» de DSK, qui était «très connue de tout le monde». «Mais il y a une très grande différence entre ça et le délit ou le crime sexuel où là, il faut être évidemment d'une sévérité implacable», a-t-elle souligné. permalien
  • 9h: La victime présumée placée dans un «lieu tenu secret» à New York
    C'est son frère, restaurateur du quartier de Harlem, qui en a informé les journalistes. Il raconte qu'elle l'a appelé samedi après-midi alors qu'elle était avec la police et un médecin. «C'est moi qu'elle a appelé en premier. Elle m'a dit: "Il vient de se passer quelque chose de grave". Elle pleurait, elle n'arrêtait pas de pleurer», a-t-il raconté. «Je ne l'avais jamais vue ni entendue comme ça.» permalien
  • 8h24: En avril dernier, DSK se disait candidat
    Dans un entretien qui n'avait pas vocation à être publié, il disait en avril à Libération se faire «un devoir (d'être candidat) pour un pays qui va tellement mal». Le quotidien a choisi ce mercredi de dévoiler ces propos compte tenu des circonstances. «Je suis aujourd'hui la concordance de tout ce que veulent les Français, la compétence reconnue, le calme, l'expérience internationale», ajoutait DSK. Il confirmait aussi avoir passé une sorte de pacte avec Martine Aubry, mais implicite. «Nous n'avons pas échangé notre sang comme dans une cour de récréation, il aurait simplement été suicidaire d'être candidats l'un contre l'autre», expliquait-il. permalien
  • 8h: Trop tôt pour remplacer DSK, selon Tokyo
    Le Japon a estimé qu'il était trop tôt pour discuter du remplacement de DSK au FMI. Un avis contraire à d'autres pays, qui jugent que le directeur général doit démissionner après son inculpation. «Sur ce point, je crois qu'il est prématuré de même envisager» la question du remplacement de DSK, a déclaré aux journalistes le porte-parole du gouvernement, Yukio Edano, lorsqu'on lui a demandé si un éventuel successeur devait venir d'Europe à nouveau, d'Asie ou d'une autre partie le monde. permalien
  • 7h40: Sans DSK, Sarkozy au 2d tour face à Hollande ou Aubry en 2012
    Nicolas Sarkozy serait qualifié pour le second tour de la présidentielle face à François Hollande ou à Martine Aubry, selon le premier sondage sur les intentions de vote publié depuis le début de l'«affaire DSK», publié ce mercredi par le CSA pour BFM-TV, RMC  et 20 Minutes.

    >> Tous les résultats de notre sondage sont par ici
    permalien
  • 7h35: Un sénateur américain affirme que le procès de DSK sera «équitable»
    Le sénateur républicain Jeff Sessions, membre de la commission judiciaire du Sénat américain a affirmé: «Je pense qu'il sera traité de manière équitable, parce que c'est notre responsabilité. Quiconque aux Etats-Unis, accusé de ce type de crimes, a le droit d'avoir un procès équitable et c'est ce que (DSK) aura.» Les images de DSK entravé dans le dos, tenu par des policiers en civil à la sortie d'un commissariat de Harlem dimanche, et celles de son audition préliminaire lundi, ont fait le tour du monde et ont choqué la France. permalien
  • 7h10: DSK «avait certainement un côté obsédé sexuel mais c'est pas un délit»
    C'est ce qu'a estimé le directeur du Point, Franz-Olivier Giesbert sur Europe1, ajoutant que tout cela est «absolument stupide». Expliquant pourquoi les médias français n'avaient pas évoqué par le passé cet aspect de la vie de DSK, il a indiqué: «Jusqu'à présent, on avait à faire à du marivaudage. DSK disait toujours qu'il aimait les femmes (...), il avait certainement un côté obsédé sexuel mais c'est pas un délit.» permalien
  • 7h: DSK n'est pas en mesure de diriger le FMI
    Le secrétaire au Trésor des Etats-Unis, Timothy Geithner, a estimé que DSK n'était «pas en mesure de diriger» le FMI. Le ministre a jugé qu'il était en conséquence important que le FMI établisse un plan qui permette au Fonds de se doter d'une direction permanente. permalien
  • Interné dans l'immense complexe pénitentiaire de Rikers Island depuis lundi soir, Dominique Strauss-Kahn a passé dans la nuit de mardi à ce mercredi sa seconde nuit derrière les barreaux.

    Après un test psychologique, l’administration pénitentiaire de la prison de Rikers Island a décidé de le faire bénéficier du programme anti-suicide. DSK porte donc des chaussures sans lacets et est surveillé de très près: un gardien jette un oeil dans sa cellule tous les quarts d’heure.

    Demain jeudi, il devrait pouvoir recevoir ses premières visites dans un endroit isolé et autour d’une table, et pas au parloir derrière une vitre comme les autres condamnés. La seule entorse aux règels trsè strcites de la prison, qui valent pour n'importe quel détenu.

    permalien