Le secrétaire d'Etat au Commerce et au Tourisme, Frédéric Lefebvre, le 14 janvier 2011. 
Le secrétaire d'Etat au Commerce et au Tourisme, Frédéric Lefebvre, le 14 janvier 2011.  - FACELLY/SIPA

«J'aime Zadig, j'aime Voltaire et j'aime @Twitter. Merci pour ce bon moment!» C’est par cette pirouette que Frédéric Lefebvre, le secrétaire d’Etat chargé du commerce, a tenté samedi sur Twitter d’éteindre les sarcasmes qui le visaient. Il faut dire que l’ex-porte-flingue y a mis du sien: Interrogé samedi au Salon du livre sur son livre de chevet, il répond: «Zadig et Voltaire. C’est une leçon de vie et je m’y replonge d’ailleurs assez souvent.» Où comment se ridiculiser en confondant Zadig ou la destinée, conte philosophique de Voltaire et l’enseigne de vêtements parisienne, qui aura obtenu de la pub gratuite par le secrétaire d’Etat au Commerce…

Voir la vidéo:

 

Tout le week-end - et ça continue encore -, sur Twitter et Facebook, les internautes s’en sont donné à coeur joie, avec le #bibliolefebvre, pour moquer ce sarkozyste du premier cercle, en détournant d’autres titres d’oeuvres. Entre autres, exemples: Naf-Naf de Zola (au lieu de Nana), Au bonheur d’Etam du même Zola (au lieu des dames), Ainsi parlait Zara (au lieu de Zarathoustra) de Nietsche, Pour Pimkie sonne le glas d’Hemingway, etc. Dur pour Frédéric Lefebvre qui, avec la parution de son livre, Le mieux est l’ennemi du bien, voulait corriger son image. Du porte-parole provocateur et outrancier de l’UMP, Frédéric Lefebvre voulait apparaître comme un homme de conviction, qui a ses propres idées. Mais patatras, il est accusé d’avoir plagié des passages d’une dépêche AFP et de Wikipédia. Et le clip qui accompagne la sortie de son livre a également été raillé pour sa mise en scène ringarde. On y voit un Frédéric Lefebvre très sérieux, jouant un morceau de piano, feuilletant un livre d’Henry Kissinger, puis c’est un gros plan sur une guitare et un portrait de Gainsbourg.

Voir la vidéo:

 
Le Mieux est l'ami du bien - Frédéric Lefebvre par fredericlefebvre

Mots-clés :