Joyandet épinglé pour un permis de construire près de Saint-Tropez

POLEMIQUE Il aurait enfreint les règles en vigueur dans la commune…

M.P. avec agence

— 

Alain Joyandet arrive à l'Elysée, le 24 mars 2010.

Alain Joyandet arrive à l'Elysée, le 24 mars 2010. — WITT/SIPA

Ça tuyaute, ça tuyaute en ce moment au Canard enchaîné. Après avoir ciblé Christine Boutin la semaine dernière, l’hebdomadaire se paye trois secrétaires d’Etat dans son édition à paraître mercredi. Rama Yade, pour le prix de sa chambre d'hôtel, Christian Blanc pour une affaire de cigares et Alain Joyandet, le secrétaire d'Etat à la Coopération, qui aurait enfreint les règles d'urbanisme et bénéficié d'un permis de construire illégal pour une maison qu'il entend faire bâtir près de Saint-Tropez. Selon l'hebdomadaire, le ministre a obtenu un permis de construire pour une villa de 231 m2, alors que les règles en vigueur sur la commune concernée, Grimaud, auraient dû limiter la superficie à 157,5 m2.

Alain Joyandet a démenti, via sa porte-parole. «Je conteste formellement toute illégalité dans la procédure ayant conduit il y a plus d'un an à l'obtention du permis de construire, qui d'ailleurs n'a pas été attaqué», a-t-il affirmé. D'après les informations du «Canard», il a acquis en 2008 une propriété de 12.000 m2 sur la commune de Grimaud, dont le maire Alain Benedetto est, comme lui, membre de l'UMP. Et pour agrandir le vieux mas provençal, Alain Joyandet a de nouveau fait marcher son réseau en faisant appel à un architecte, également membre de l'UMP locale, assure le Canard.

Récidiviste?

Le Canard enchaîné assure que le secrétaire d’Etat a présenté une demande de permis de construire pour agrandir de 46 m2 une maison de 185 m2, et parvenir ainsi à une superficie totale habitable de 231 m2. Ainsi, le projet est compatible avec les règles de la commune qui stipule que dans cette zone, «il est interdit d'agrandir une villa au-delà de 50% de sa surface habitable existante». Sauf que, d’après le journal satirique, la surface initiale de la maison a été surévaluée dans le permis de construire. Le mas ne ferait que 105 m2, ce qui, en vertu des règles en vigueur à Grimaud, limiterait la superficie finale à 157,5 m2.

Alain Joyandet a indiqué au Canard enchaîné s'être appuyé «sur un permis de construire accordé en 1974, pour 185 m2, à un ancien propriétaire qui avait commencé les travaux au rez-de-chaussée». Pour l’instant, il n’a fait aucun travaux, assure son entourage. Ce n’est pas la première fois que la presse épingle le secrétaire d’Etat à la Coopération: en mars dernier, elle presse avait révélé qu’il avait eu recours à la location d'un avion privé pour 116.500 euros, lors d'un déplacement ministériel en Martinique.

Mots-clés :