Vincent Peillon n'est pas contre la suppression de l'ISF

65 contributions
Publié le 4 avril 2010.

POLITIQUE - A condition de trouver un «système intelligent»...

Vincent Peillon, eurodéputé PS, estime que l'Impôt de solidarité sur la fortune (ISF) pourrait, «pourquoi pas», être supprimé «si on trouve un système intelligent» pour réformer la fiscalité, notamment avec «des tranches supérieures d'impôt sur le revenu». Interrogé dimanche par Canal+ sur l'éventuelle suppression de l'ISF, réclamée par certains à droite en échange d'une nouvelle tranche d'imposition plus haute, Vincent Peillon a répondu: «si on trouve un système intelligent, pourquoi pas, mais faisons attention».

Selon le député européen socialiste, «partisan d'une grande réforme fiscale» comprenant la suppression du bouclier fiscal, il faut «remettre un peu de justice dans tout notre système fiscal». «Depuis 1994, la différence d'imposition entre un smicard et quelqu'un qui gagne 20 fois le smic n'est que de 5%. C'est inacceptable», a-t-il affirmé. A ses yeux, la question de la suppression de l'ISF est un point «assez marginal par rapport à la question qui est celle de remettre de la progressivité» en matière fiscale. «Donc il faut fondre l'impôt sur le revenu et la CSG, faire des tranches supérieures d'impôt sur le revenu, nettoyer ces niches fiscales qui permettent aux plus riches de ne pas payer», a-t-il spécifié.

Avec agence
publicité
publicité
publicité

publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr