Le député européen PS Vincent Peillon a estimé mercredi que l'affaire Clearstream, une vaste manipulation contre des personnalités du monde politique et économique, constituait "un scandale" qui "fait rire l'Europe entière".
Le député européen PS Vincent Peillon a estimé mercredi que l'affaire Clearstream, une vaste manipulation contre des personnalités du monde politique et économique, constituait "un scandale" qui "fait rire l'Europe entière". - Jean-François Monier AFP/Archives

L'heure de la réconciliation est-elle venue? Vincent Peillon est en tout cas revenu sur ses propos concernant Ségolène Royal ce lundi. Le leader du courant Espoir à gauche avait déclaré sur BFM TV dimanche dernier qu'on était «en psychiatrie lourde là».
 
«Il y a quelque chose d'horrible qui s'est produit, c'est cette phrase sur la psychiatrie lourde. Si elle a blessé Ségolène Royal, je lui dis très directement: elle ne te concernait pas», a déclaré l'eurodéputé sur France Inter.
 
Vincent Peillon a assuré que cette phrase avait été reprise d'«une conversation privée prise au dérobé» et «dans un autre contexte».
 
Echo aux propos de Lefebvre
 
Interrogé par 20minutes.fr, le directeur de la rédaction de BFM TV, Patrick Roger, assure qu'il ne s'agissait pas d'une conversation privée mais bien d'une interview par téléphone avec une journaliste.
 
«J'ai cru entendre Frédéric Lefebvre plutôt qu'un compagnon du Parti socialiste», avait rétorqué Ségolène Royal en allusion au porte-parole de l'UMP Frédéric Lefebvre, qui lui avait conseillé en avril une «aide psychologique».

Mots-clés :