Giscard revendique la paternité des «Journées du patrimoine»

POLITIQUE Une idée que Nicolas Sarkozy avait attribué à Jack Lang ce samedi matin...

20minutes.fr

— 

"L'avenir, ce n'est pas le vent. Je ne sais pas qui a trouvé ça. D'ailleurs, aucun des grands poètes ou philosophes ne l'a dit!". L'ancien président Valéry Giscard d'Estaing s'installe, avec une certaine délectation, dans un nouveau rôle: porte-drapeau des anti-éoliens.

"L'avenir, ce n'est pas le vent. Je ne sais pas qui a trouvé ça. D'ailleurs, aucun des grands poètes ou philosophes ne l'a dit!". L'ancien président Valéry Giscard d'Estaing s'installe, avec une certaine délectation, dans un nouveau rôle: porte-drapeau des anti-éoliens. — John Thys AFP/Archives

L'ancien président Valéry Giscard d'Estaing, qui accueillait samedi les visiteurs dans son château d'Estaing à l'occasion des Journées du patrimoine, a revendiqué la paternité de cette manifestation, accordée le jour-même par Nicolas Sarkozy à Jack Lang.

>> Envoyez-nous vos photos des journées du patrimoine par MMS au 33320 @20minutes.fr ou bien ici

«Les premières journées du patrimoine, c'est septembre 1980. En septembre 1980, qui était président de la République ? Je vous le laisse deviner», a remarqué l'ancien chef de l'Etat de 1974 à 1981 en répondant à une question sur le fait que l'on dise «à tort» que Jack Lang, l'ancien ministre socialiste de la culture de François Mitterrand, avait eu l'idée de ces journées.

«Les journées du patrimoine, c'est une très, très bonne idée de Jack Lang», avait affirmé le matin-même le président Sarkozy en recevant des visiteurs au palais de l'Elysée.

«En France, c'est comme ça. On attribue une chose à des gens qui se les attribuent», a lâché M. Giscard d'Estaing devant la presse.

Le ministère de la Culture considère les journées 2009 comme la 26e édition, estimant donc qu'elles ont commencé en 1983, sous la présidence de François Mitterrand.