Chaque année les jeunes pop de l'UMP organisent un «Campus» d'été.
Chaque année les jeunes pop de l'UMP organisent un «Campus» d'été. - WITT/SIPA

«Débattre, faire la fête et changer le monde.» Benjamin Lancar, président des Jeunes pop, annonce la couleur du «Campus» d'été de l'UMP qui s'ouvre ce vendredi à Seignosse (Landes). Jusqu'à dimanche, les membres du gouvernement ont tous été invités à venir participer à des tables rondes, chats et autres discussions, et les trois quarts d'entre eux ont répondu présent.

Dès ce vendredi après-midi, et jusqu'à dimanche, suivez le Campus d’été UMP sur 20minutes.fr avec notre envoyée spéciale dans les Landes

Mais les ministres ne seront pas les seuls: autour de la jeunesse UMP, Gilbert Montagné viendra mener une réflexion sur le handicap, et Jean-François Copé y fera sa rentrée. «Ce qui s'est passé à La Rochelle commande que nous poursuivions notre travail de réforme et de mobilisation», a estimé le patron des députés UMP en référence à l'université d'été du PS.

Star du dancefloor l'an passé à Royan, Nadine Morano n'a pas l'intention de changer de ligne de conduite. «Au campus, on réfléchit, on travaille et on danse. Je ne me priverai pas de faire la fête avec les jeunes», a prévenu la secrétaire d'État à la Famille, tout en prenant soin d'ajouter: «Mais je ne veux pas que ce soit le moment fort du campus

NKM, la prudence

Enceinte de plus de huit mois, Nathalie Kosciusko-Morizet n'assistera pas à l'événement. «Le campus? Mais, c'est un truc à accoucher dans le pré!», s'est-elle justifiée. Il faut dire qu'en plus du trajet, déconseillé dans son état, «la maternité la plus proche est à 50 minutes». La secrétaire d'État à la Prospective et secrétaire générale adjointe de l'UMP a tout de même pris soin d'enregistrer un message qui sera diffusé à ses ouailles.

Mots-clés :

  • Aucun mot-clé