Le conseil national interrégional (CNIR) des Verts a refusé à une forte majorité, dimanche à Montreuil, la proposition du député de Paris Yves Cochet, avancée la veille, de dissoudre les Verts afin "de refonder l'écologie politique".
Le conseil national interrégional (CNIR) des Verts a refusé à une forte majorité, dimanche à Montreuil, la proposition du député de Paris Yves Cochet, avancée la veille, de dissoudre les Verts afin "de refonder l'écologie politique". - Mehdi Fedouach AFP

20minutes.fr

Voilà une petite phrase qui va choquer les associations familiales. Le député des Verts Yves Cochet a déclaré samedi lors d’un colloque de la revue de la décroissance Entropia qu’un enfant européen ayant «un coût écologique comparable à 620 trajets Paris-New York», il faudrait faire voter une directive «grève du troisième ventre» qui inverserait l’échelle des prestations familiales.

«Aujourd’hui, plus on a d’enfants, plus on touche. Je propose qu’une famille continue de percevoir des aides pour les deux premiers enfants, mais que ces aides diminuent sensiblement à partir du troisième», a dit encore le député.

Pas de chance, il y avait un journaliste

Ces propos, rapportés par «Libération», n’étaient pas destinés à se retrouver sur la place publique. Dans l’entourage d’Yves Cochet, on explique qu’«il parlait devant un public confidentiel de convaincus, des altermondialistes et des décroissants». «C’était juste une proposition dans un débat, Yves Cochet ne savait pas qu’il y avait un journaliste dans l’assistance», rajoute-t-on.

En tout cas, contrairement à ce qu’ont pu croire les lecteurs de «Libération», la proposition d’Yves Cochet n’était pas une blague.