Européennes: le président de la région Limousin demande «un nouveau vote militant» au PS

INFO 20MINUTES.FR Les militants de sa région ont voté le rejet dans la circonscription Centre...

Entretien avec Emile Josselin

— 

 Jean-paul Denanot, président de la région Centre, en juin 2005.

 Jean-paul Denanot, président de la région Centre, en juin 2005. — WITT/SIPA

Jean-Paul Denanot, président de la région Limousin, a remporté une manche. Il a été suivi par les militants de sa région dans son appel à rejeter les listes élaborées par la direction du PS. Le motif? L'absence de représentants de sa région en position éligible, suite au parachutage de Henri Weber, précédemment élu dans le nord-est. Pour 20minutes.fr, il explique quelle suite il entend donner à ce refus.

Après le rejet des listes, comment voyez-vous la suite?
Les militants ont dit qu'il fallait refaire le match. Il faut donc un nouveau vote des militants sur toute la circonscription Centre. Et avant cela, nous devrions faire une réunion des responsables des trois régions. Une telle réunion avait d'ailleurs eu lieu avant la composition des listes, mais jamais la question d'un parachutage n'a été évoquée. La moindre des choses aurait été de me prévenir, et je pense que Martine Aubry le regrette elle aussi. A la direction, on tourne en rond, on est entre amis. Depuis le résutat, la direction nationale ne m'a pas encore contacté (interview réalisée à 12h45).

Comprenez vous que la question de votre cumul de mandats ait créé un blocage?
Je n'avais pas l'intention de cumuler les deux postes éternellement, mais je pensais avoir le choix. On m'a répondu que j'étais un tellement bon élu régional que je devais le rester. Toutefois, mon problème personnel importe peu: je suis tout à fait prêt à ce que ce soit quelqu'un d'autre du Limousin, qui n'est pas représenté contrairement aux deux autres départements de la criconscription. Je suis à la disposition de mon parti pour trouver une solution.

La direction du PS affirme qu'on vous a proposé d'être troisième sur la liste. Et que vous avez considéré cela comme une «provocation».

Oui. Moi j'offrais de pouvoir aider efficacement la liste, en apportant ma notoriété. Je ne pouvais le faire qu'en étant tête de liste, sinon cela n'avait pas d'intérêt. On m'a répondu que ce n'était pas possible.

 

Mots-clés :