Les voeux de Fillon à la presse en direct

POLITIQUE Le Premier ministre a principalement évoqué la crise...

C. F.

— 

François Fillon a présenté mardi 15 mesures pour rendre le permis de conduire "moins long, moins cher et surtout plus sûr", alors que le nombre de tués sur les route a diminué moins vite qu'espéré en 2008, et concerne de plus en plus de jeunes.

François Fillon a présenté mardi 15 mesures pour rendre le permis de conduire "moins long, moins cher et surtout plus sûr", alors que le nombre de tués sur les route a diminué moins vite qu'espéré en 2008, et concerne de plus en plus de jeunes. — Bertrand Langlois AFP

Début 2008, François Fillon avait opté pour une forme un peu particulière de voeux à la presse: pendant son discours, le Premier ministre s'était lui-même posé les questions avant d'y répondre. Cette fois-ci, il a laissé la parole aux journalistes après son discours ce jeudi. Les questions devaient être nombreuses, le remaniement, ayant été annoncé offciellement juste avant ses voeux.

12h36: C'est fini. Place aux questions des journalistes.

12h35: Je ne vais pas recommencer ce que j'avais fait l'an passé, cette «auto-conférence», précise-t-il. Mais il répond quand même à certaines questions à l'avance. «Sur le livret A, non il n'y aura pas de coup de pouce du gouvernement. Nous suivrons la recommandation à 2,5%». Bon, à quand le remaniement? ironise-t-il: C'est fait!

12h33: Ah, un peu d'espoir, quand même, avec l'élection d'Obama.

12h30: Place à la refondation de la mondialisation ou il faut s'attendre à un cycle historique très périlleux. Toujours très optmiste.

12h28: Retour à la crise et au plan de relance. Le Premier ministre veillera à sa bonne mise en oeuvre. François Fillon ne cache pas que la bataille contre le chômage va être malgré tout difficile. Fusion ANPE-Assedic, réflexion sur la flexisécurité, négociations sur l'assurance-chômage... Tout sera mis en oeuvre pour lutter contre.

12h26:
On passe aux élections européennes, en juin prochain. C'est important l'Europe, rappelle Fillon... «Je forme le voeu que ces élections soient l'occasion d'un vrai débat».

12h23
: La crise toujours. «Elle élève le seuil de notre responsabilité politique», énonce, très sérieux, François Fillon. Et fait allusion à «l'unité de la majorité», nécessaire. Un petit rappel à l'ordre aux députés UMP? Le Premier ministre évoque tout de même l'ouverture, qui va se poursuivre.

12h20:
Le Premier ministre revient sur la crise... Et des réformes... Fillon évoque notamment le sensible débat sur la réforme du Parlement. Et promet que ce sera mieux après.

12h18:
François Fillon défend Nicolas Sarkozy. Ce n'est pas «Bonaparte», malgré son «volontarisme». «La France a besoin d'être présidée, elle l'est et voilà tout.»

12h16:
Le Premier ministre fait le point sur la crise: «elle va occasionner une nouvelle configuration politique», indique-t-il. Comme le Président, il souligne que les réformes doivent continuer malgré la crise.

12h13:
c'est parti! François Fillon tacle la presse d'emblée: il se félicite d'être discret sur le plan médiatique, alors que cela lui avait été reproché, et constate qu'il est toujours en fonctions malgré les nombreuses rumeurs concernant son départ.