Confusion totale à Solférino: des résultats serrés... Le camp Royal demande à revoter... Aubry dit non

878 contributions
Publié le 22 novembre 2008.

PARTI SOCIALISTE - Aubry ou Royal? Seules 42 voix les sépareraient...

Aubry ou Royal? Ce vendredi soir, c'était la dernière étape du congrès socialiste, enfin en principe, parce tout ne s'est pas passé comme prévu...

On a suivi ça en live comme-à-Solférino, de l'ouverture des bureaux de vote, à 17h, jusqu'à la non-proclamation des résultats tard dans la nuit...

Vous avez été très nombreux à nous suivre, et très nombreux à commenter (688 à 04h43), merci beaucoup...

>> C'est très serré! La direction du parti n'a pas été capable de proclamer des résultats. Il y aurait 42 voix d'écart en faveur de Martine Aubry.

>> Le camp Aubry revendique la victoire.

>> Celui de Royal la lui conteste et demande de revoter.

>> Pas de raison, a répondu la maire de Lille. Bref, le pire scénario... mais en pire.


Le PS est-il au bord de l'implosion? Venez participer au débat en cliquant ici...

8h36: Vidéo - un nouveau vote?
Pour ceux qui ont passé la soirée avec nous comme pour ceux qui arrivent, voici, au moyen de cette vidéo faite sur le vif, le dernier rebondissement de la soirée. A 4h20 du matin, Manuel Valls et Jean-Pierre Mignard demandent au nom de Ségolène Royal d'organiser un nouveau vote.





06h03: Bon on en est où?
Même pas une semaine après un congrès de Reims déjà pas très réussi, la situation a empiré au parti socialiste. Pas de majorité pour le moment, des résultats qui n'ont pu être proclamés, et une controverse sur l'opportunité de revoter entre Aubry et Royal.

Reste à savoir qui de Royal ou d'Aubry fera un premier pas, ou si une personnalité se posera en arbitre. Voilà, il est temps après 13 heures de live de vous avouer la vérité, fort évidente: on n'est pas beaucoup plus avancé, voire on l'est un peu moins. On va donc vous laisser sur cette saga incomplète, qu'on continuera à suivre demain.

05h27: Au dodo? En fait non...

Le temps de de trouver un café ouvert, nous revoilà. Finalement, le bras droit de Martine Aubry, François Lamy vient sortir pour répondre aux quelques journalistes. Dans le froid glacial de la nuit parisienne, il explique les raisons du refus: "on était sur une règle du jeu qui est à un ou eux tour. On ne change pas les méthodes en cours de jeu". Il argue ensuite que pour le moment, "les résultats ne sont pas proclamés".

Quant aux questions sur les irrégularités, il les balaye d'un revers de la main: "on pourrait les uns ou les autres trouver des fédés où il y a eu des problèmes. Dans le Nord, et en Seine-Maritime, les représentants de Ségolène Royal ont signé les procès-verbaux" de validation des votes. "On sera responsable pour deux" a-t-il lancé, en appellant "à ne pas dramatiser une situation difficile".

04h40: Tout le monde va se coucher
Devant la questure de l'Assemblée, le QG d'Aubry pour la soirée, plus personne n'entre ou ne sort. C'est officiel, il est l'heure d'aller dormir.

04h34: «Pas de raison» pour Aubry
La réponse d'Aubry ne s'est pas fait attendre: un nouveau scrutin pour la direction du Parti socialiste «n'a pas de raison d'être». «Je viens d'avoir François Hollande au téléphone. Je lui ai dit qu'un troisième tour n'a pas de raison d'être, il en a convenu.»

04h20: Le camp Royal demande un nouveau vote
Cela valait le coup d'aller boulevard Raspail. Valls et Jean-Pierre Mignard sortent du QG improvisé de Royal et s'adressent à la presse. Ils proposent ni plus ni moins de revoter, pourquoi pas jeudi prochain. Cela en vue du faible écart entre les deux candidates. «Il est impossible de se contenter d'un résultat contesté et contestable. C'est le seul moyen de sortir de l'impasse.»

04h05: La pression sur Royal
Toujours selon l'entourage de Martine Aubry, les grosses fédérations seraient actuellement en train de faire pression auprès de Ségolène Royal pour que celle-ci reconnaisse sa défaite. Info? Intox?

04h00: Pourquoi la conversation Aubry-Royal s'est mal passée
Selon un partisan de Martine Aubry, la fameuse conversation durant laquelle la maire de Lille a demandé à Ségolène Royal d'avoir «une attitude de responsabilité» aurait un peu mal tourné. Pourquoi? Parce que Royal aurait été entourée de journalistes et qu'elle aurait mis le haut-parleur. Un geste peu apprécié.

3h45: Le PS ferme sans avoir donné de résultats
Le siège du parti ferme, sans résultat tangible. On se dirige boulevard Raspail, pour aller voir ce qui se passe au QG de Ségolène Royal, et voir ce qui va être décidé ou non. Pour le moment, Aubry a proposé un entretien à Ségolène Royal, qui n'a pas donné suite. Bon, jusque-là, on est tout de même en plein milieu d'un scénario cauchemardesque pour les socialistes, il faut bien le dire.

3h27: Menucci promet «100 voix d'écart», et peut-être «des résultats dans une heure»
Patrick Mennucci, partisan de Ségolène Royal, vient de quitter le siège du parti en compagnie de Vincent Peillon. Ça va finir à 100 voix d'écart, a-t-il lancé avant de rejoindre les partisans de Royal réunis en conseil politique boulevard Raspail. Il a évoqué la possibilité que les résultats soient annoncés «dans une heure».

3h10: Aubry prône une «attitude de responsabilité»
Martine Aubry a prôné «une attitude de responsabilité» pour mettre un terme à l'impasse sur les résultats de l'élection de la première secrétaire du PS, dans une conversation par téléphone avec Ségolène Royal qu'elle a résumée pour l'AFP.

3h01: les partisans de Royal viennent d'entrer en conseil politique
Ils se sont réunis boulevard Raspail.

2h54: Royal ne veut «pas se laisser faire»

Ségolène Royal a affirmé à l'AFP, qu'elle n'allait «pas (se) laisser faire», dénonçant comme une «infraction» aux règles du parti les proclamations de victoire des partisans de Martine Aubry. Sauf que Valls vient de faire pareil, il y a quelques minutes, jugeant la victoire de Ségolène Royal «incontestable». Et il disait aussi que Royal ne s'exprimerait pas cette nuit. Faudrait peut-être penser à dormir un peu, Manuel...

2h49: Il y a dans ce parti une fracture

Ça s'embrouille devant les grilles de Solferino entre un partisan d'Aubry et un partisan de Royal. L'aubryste reproche à son ami royaliste d'avoir fait crier «magouilleurs!» devant Solférino alors qu'«il vaut mieux porter la parole dans les manifestations apurès des travailleurs». «Attends, moi, j'ai fait crier Fraternité à tout un Zénith, lui répond l'autre. Tu vas pas me reprocher de faire crier 4 mecs devant des grilles.» Plus loin, un militant de Royal s'emporte: «Un partisan d'Aubry a chanté l'Internationale, c'est grave quand même!»

2h41: «Putain, on a gagné»
«On s'est pris des claques pendant des années en interne, on s'est dit ce soir, putain, on a gagné», nous confie Laetitia, militante fabiusienne, devant le QG du PS.

2h29: Les représentants de Royal dans le Nord vont contester

Gilles Pargneaux disait que les représentants de Royal avaient validé les résultats dans le Nord. Sauf que selon La Voix du Nord, qui s'est entretenue avec l'un d'eux, Cédric Vangoethen, qui déclare qu'il va porter réclamation, et que «150 à 200 voix» seraient concernées. Dans le Nord, toujours selon le journal régional, qui fait un bon live de là-bas, elle aurait réalisé 80% selon plusieurs sources concordantes. Ça fait beaucoup quand même...

2h28: Toujours pas de Martine
Aubry n'est toujours pas là...

2h20: «Pas de résultats» pour le moment déclare Vaillant
Le député-maire du 18e a tenu un point presse, au cours duquel il annoncé: «Je viens d'avoir François Hollande au téléphone, je ne peux proclamer de résultats au moment où je vous parle. La démocratie, c'est aussi cela, les résultats sont extrêment serrés.» Il a reconnu des «difficultés». On ne sait pas encore à quelle heure les résultats tomberont, donc... et s'ils tomberont aujourd'hui.

2h11: Ça chauffe devant le QG du PS

Des dizaines de militants sont massés sur le trottoir rue de Solférino. «Unité, unité!» scandent certains, pour couvrir d'autres qui crient «magouilleurs, magouilleurs!» «Voleurs», crient d'autres... Un militant breton, dont le désespoir de son parti n'altère pas le sens de l'humour, nous écrit: «Allez, j'en ai marre, tant qu'à voir des horreurs, je vais sur youporn[un site pour adulte, ndlr]»...

2h09: Assouline négocie dur
Lors d'un passage dans la cour, le sénateur de Paris, proche de Ségolène Royal, a laissé entendre que ça négociait dur... et qu'il n'y aurait pas de résultats avant tard dans la nuit.

2h02: la fédé du Nord réplique à Valls, «mauvais joueur»
«Il dit que Ségolène Royal n'a pas augmenté ses voix dans le Nord alors qu'elle était à 1.473 voix (20,66%) hier (au premier tour) et qu'elle est aujourd'hui à 1.774 voix (23,99%)», a expliqué Gilles Pargneaux, le premier secrétaire de la fédé du Nord. Le premier secrétaire de la fédération a encore souligné que les deux observateurs de la candidature Royal avaient validé les résultats nordistes «dans la plus totale transparence».

1h54: «l'hallu totale»

Un proche de François Hollande nous pronostique un écart «de 40 à 50 voix»... «C'est l'hallu totale», résume-t-il.

1h52: les résultats de Dunkerque

Dans cette section où le maire, Michel Delebarre, est un proche de Hollande et n'a pas appellé à voter Aubry, la maire de Lille recueillerait 232 voix contre 209 à Ségolène Royal, nous envoie Fabien, qui est très sceptique sur la régularité du scrutin dans le Pas-de-Calais. En Savoie, Aubry l'emporte d'une courte tête avec 50,14%.
>> Continuez à nous envoyer vos résultats au 33320 @20minutes.fr ou par MMS au 33320

01h46: Royal négocierait un partage des responsabilités
INFO 20minutes.fr - Selon un proche de Hollande, des négociations seraient en cours. Ségolène Royal voudrait obtenir un partage égal des responsabilités, avec Vincent Peillon nommé Premier secrétaire délégué.

1h33: Le point sur les scores
Martine Aubry l'emporterait avec 50,5%, un résultat partiel portant sur 94% des suffrages exprimés. Manque à dépouiller le Nord et la Guadeloupe.

1h20: «Aubry est la nouvelle première secrétaire» selon Hammadi
Dans une déclaration devant la presse, Razzye Hammadi, proche de Benoît Hamon, estime que «Martine Aubry est la nouvelle première secrétaire». «L'avance est incontestable. Il y a certes eu quelques irrégularités mais elles n'entachent pas la tendance générale. Le résultat est acquis.» Il faut préciser que ce ne sont en rien des résultats officiels. Solférino est en pleine guerre de communication entre les deux camps.

1h15: 140 voix d'écart, pronostique un hollandiste
Un proche d'Hollande vient de nous envoyer un de ces fameux textos qui font le sel des soirées électorales. Selon lui, «c'est fini»: Aubry est à 50,51% et Royal à 49,49%, résultats qui ne prennent pas en compte la modeste fédération de Guadeloupe. Ce proche d'Hollande pronostique un écart final de 140 voix: «Il y aura de la bagarre.» On n'en doute pas, des résultats aussi serrés ne manqueront pas d'être contestés par le camp Royal...

1h10: «Nous ne nous laisserons pas voler la victoire»

«Nous ne nous laisserons pas voler la victoire», vient de déclarer Manuel Valls, un des lieutenants de Ségolène Royal, en contestant les résultats de la fédération du Nord.

0h55: Evidemment, le camp Royal conteste
David Assouline, sénateur de Paris et lieutenant de Ségolène Royal, repousse les revendications de victoire du camp Aubry: «Ils n'ont aucune matière pour proclamer cela. Nous sommes d'accord avec les représentants d'Aubry à Solférino pour examiner la situation.» La nuit risque d'être encore longue alors qu'on annonce l'arrivée de Martine Aubry à Solférino.

0h45: Le camp Aubry revendique la victoire
Le camp de Martine Aubry a revendiqué la victoire, le député Claude Bartolone assurant que la maire de Lille «ne peut plus être battue». Aubry arriverait dans une demie-heure à Solférino. Selon France Bleu Nord, après un dépouillement partiel, Aubry recueillerait 63% des voix dans le Nord.

00h44 au QG de Royal: Valls déchante
Manuel Valls vient s'adresser à la presse, son visage est plus tendu. «C'est extrêmement serré, on serait autour de 50-50», déclare-t-il. Il donne le score de Ségolène Royal dans plusieurs fédérations dont des grosses comme le Pas-de-Calais où elle passerait de 28 à 35%, l'Hérault de 61 à 67%, les Bouches-du-Rhône de 69 à 72%, ou Paris de 38 à 43%.

Dans la Seine-Maritime et le Nord, départements de Fabius et Aubry, Royal n'aurait pas progressé. «Attention à ce qu'il se passe ce soir», prévient Valls, ironisant qu'il «manquait ce suspense supplémentaire». La tension monte entre les deux camps.

0h40: Coup de fil à un ami

Selon un coup de fil en provenance du QG d'Aubry reçu par un journaliste, les résultats de toutes les fédération seraient tombés, exceptée la Guadeloupe. Et Aubry serait devant avec 50,5% des voix. «On entend des cris de joie» concernant les résultats du Pas-de-Calais, nous dit-il.

0h38: Royal devant en Gironde

Elle recueille 58% selon Cathy. Dans la Sarthe, chez Stéphane Le Foll, c'est Aubry qui est en tête avec 53%, selon Sandra.

0h30: selon un proche de la motion C, Aubry 1020 voix devant au national

Selon un proche de la motion C (Hamon), Aubry «l'emporte avec 1.020 voix» sur le plan national. Difficile de savoir avec certitude, mais on dirait à tout le moins que ça se resserre... peut-être. Chaque camp restant optimiste.

0h27: Pour le camp Aubry, c'est toujours 50-50
Préposé aux annonces tonitruantes dans les couloirs de Solférino, François Lamy, député de Palaiseau et proche de Martine Aubry, vient de réaffirmer que c'est toujours 50-50 sur les bulletins dépouillés. «Tous les chiffres qui annoncent tel ou tel camp gagnant n'existent pas», déclare t-il, manière de dire que les chiffres données par le royaliste François Rebsamen (53-47 pour Royal) sont faux.Les partisans d'Aubry font également tourner des textos: «sur 110.000 voix, Royal 50,5, Aubry à 49,5».

0h18: Aubry fait carton plein en banlieue
Comme jeudi, Alexis Bachelay , le leader des partisans de Royal dans le 92, nous communique les résultats dans les Hauts-de-Seine, où Aubry devance très légèrement Royal (1.172 voix contre 1.062), dans un département où la maire de Lille était pourtant soutenue par la direction en place. Dans le Val d'Oise, Aubry l'emporte à 55%. Dans le Val-de-Marne, 1.187 voix pour Aubry et 832 pour Royal.

0h03: Le Rhône fidèle au choix de Collomb
Le site du parti annonce une victoire par 56% contre 43 de Ségolène Royal, soutenue parle maire de Lyon, Gérard Collomb.

00h00 au QG de Royal: Valls optimiste
Manuel Valls s'adresse à la presse et donne la progression du score de Ségolène Royal dans certaines fédérations. Il indique que dans la Haute-Vienne, elle est passée de 38 à 51%, dans la Nièvre «fédération emblématique dans notre histoire» (celle de François Mitterrand) de 44 à 51%, en Corrèze de 35 à 48%, dans le fief de François Hollande. Manuel Valls ne peut encore communiquer les résultats dans les grosses fédérations comme le Pas-de-Calais, les Bouches-du-Rhône, ou Paris. «Le seul élément que je peux dire au nom de l'équipe à ce moment est que les militants ont parlé ce soir et ce vote va être confirmé au fil de la soirée», ajoute Valls.

23h49: d'autres résultats
Nos internautes nous envoient plein de résultats!
Dans l'Île-et-Vilaine, le premier fédéral, Frédéric Bourcier, nous communique les résultats suivants: 50,07% pour Royal «en progression de 9,21% par rapport à hier soir». Dans le Lot, Ségolène Royal fait 64%, contre 36 à Aubry. Dans la Moselle, 61,03 pour Royal, contre 38,97 à Aubry, nous communique Patrick. Dans le Finistère, Aubry l'emporte par 54%, selon un responsable finistérien. En Seine-Saint-Denis, selon Jean-Claude, Aubry l'emporte par 59% des voix contre 40,94. Selon Emmanuel, qui cite des chiffres de la députée européenne Béatrice Patrie, Royal l'emporte avec 55% en Dordogne. Et dans le Gard, 53% pour Royal selon Polo.

Dans la région Poitou-Charente, en Charente-Maritime, à Royan, Roger nous apprend que Royal recueille 41 voix contre 4 à Aubry. Dans le Var, à Saint-Maximin, le bon report des voix Hamon n'a pas suffi, nous dit Mireille: 21 voix 14 pour Royal. A Choisy, dans le Val-de-Marne, 27 voix à 17 pour Aubry. A Livry-Gargan (93) 92 voix à 26 pour Ségolène. A Palavas, dans l'Hérault, 96% pour Royal.

23h45 au QG de Royal: Bianco tout sourire
Jean-Louis Bianco arrive, tout sourire. Il claque la bise à plusieurs personnes. On ne peut pas vraiment dire qu'il a une tête de perdant. Toujours pas de Ségolène Royal en vue. Du côté de certains aubristes, on s'énerve contre ses chiffres lancés très tôt «alors que la moitié des fédérations ne sont pas dépouillées».

23h40: Les bonnes vieilles magouilles?
François Lamy, proche de Martine Aubry, passablement énervé que la rumeur de Solférino annonce une probable victoire de Ségolène Royal, s'emporte devant la presse: «Je ne souhaite pas rentrer dans un jeu qui vise à influencer les résultats des grosses fédérations qui ne sont pas encore tombées.» Mais comment peut-on influencer des résultats alors que les votes sont clos? «Devinez...», lance-t-il, théatral.

23h37: Guerre de communication et pronostics

François Lamy, député de Palaiseau et proche de Martine Aubry, donne une tendance «à 50/50, sur 60.000 voix dépouillées». Un autre François, Rebsmanen celui-là, proche de Royal, donne 53/47.

23h30 au QG de Royal: un signe?
Pierre Bergé, l'homme d'affaires proche de Royal, arrive en compagnie de Julien Dray et Jean-Pierre Mignard. Ils se font applaudir par les quelques convives. L'avocat Mignard fait remarquer qu'en Bretagne, «la moitié des voix de Hamon se sont reportées sur Ségolène». Un signe?

23h27: la Nièvre pour Royal

Dans le département de Gaëtan Gorce, elle recueille 51% contre 49%, nous dit Hicham.

23h25 au QG de Royal: les textos commencent à sonner, tous favorables à Ségolène Royal.
53% pour Royal, selon un proche de François Hollande, un autre éléphant lui donne du «52-53 certain». Un aubriste, lui, reste à 50-50.

23h20, au QG de Royal: Manuel Valls vient discuter avec la presse.

Officiellement, il n'a rien à dire sinon qu'«il faut attendre» et «ne pas s'emballer, le décompte n'est pas terminé». Le député-maire d'Evry a pourtant du mal à cacher un certain contentement sur son visage.


23h15: La Loire-Atlantique pour Royal
INFO 20 MINUTES. Chez le député-maire Jean-Marc Ayrault, Royal recueille 51,99% des voix contre 48,01% pour Martine Aubry, selon un militant présent à la fédération.

23h15: Ça sent bon pour Royal

Ségolène Royal pourrait se pointer dans une demie-heure environ. La soirée semble gagnante pour la candidate. Selon des chiffres donnés par un membre de la direction sortante du PS, Ségolène Royal l'emporterait face à Martine Aubry par 52% contre 48%. Dans tous les cas, la tendance est Royal en tête.

23h08: l'Ouest aime Royal
La Mayenne à 79%, 64% dans l'Orne et 63% dans le Morbihan, selon Ouest-France.

23h04: La Haute-Vienne pour Royal
INFO 20 MINUTES - Selon Maxime, Aubry recueille 48,68%, contre 51,32 à Royal.

23h, à la Maison des Polytechniciens

A quelques rues du siège du PS, les partisans de Ségolène Royal se réunissent dans un très bel hôtel particulier. Pour l'instant, l'ambiance est calme. Vincent Peillon et Manuel Valls sont arrivés il y a quelques instants et se sont retirés à l'étage. A cette heure, les lieux sont davantage occupés par les dizaines de journalistes que par les politiques.

22h59: Le Tarn-et-Garonne pour Royal
INFO 20 MINUTES - Segolène Royal recueille 247 voix , et 57.18% contre 185 voix et 42.82% à Martine Aubry, nous envoie Dominique.

22h45: d'autres résultats envoyés par nos lecteurs

A Saint-Gilles, dans le Gard, Ségolène Royal recueille 23 voix. Martine Aubry, 9. A Elancourt, dans les Yvelines, Royal remporte 16 voix, contre 6 à Aubry.. Elle n'a gagné qu'une voix sur les 8 qui s'étaient portées sur Hamon jeudi.

A Caluire, dans le Rhône, 42 voix pour Royal et 17 Aubry. A Claret (Herault), André nous fait savoir qu'Aubry l'emporte avec 18 voix, contre 6 à Royal. A Champlan, personne n'avait voté pour Royal au premier tour jeudi, et Aubry l'emporte 14 à... zéro, nous dit Chrisophe Lucas, le secrétaire de section.

22h28: premiers résultats dans les Bouches-du-Rhône

A Saint-Rémy-de-Provence, on a suivi la tendance majoritaire de la fédération, nous apprend Nadine. Ségolène Royal l'emporte avec 23 voix, contre 12 à Aubry, et 2 bulletins blancs.

22h22: Aubry tranquille à Tourcoing

Dans cette ville du Nord (100.000 hb), elle recueille 85% des voix, avec 123 voix contre 22. En même temps, le maire, Michel-François Delannoy, est un fidèle.

22h11: à Rosporden, Royal l'emporte, la section a tourné en deux semaines!
Comme jeudi, notre responsable finistérien nous a communiqué les résultats de la petite ville de Rosporden: 15 votants se sont prononcés en faveur de Ségolène Royal, contre 13 à Martine Aubry. Apparement, deux des partisans de Benoît Hamon auraient fait défaut. Jeudi, Royal était arrivée en tête avec 13 voix, contre 11 à Martine Aubry et 4 à Benoît Hamon. Et tout ça alors que les partisans de Delanoë avaient recueilli 16 voix lors du vote des motions. Bref, en deux semaines la section a complètement tourné!

22h: Fin du vote
Ça y est, les bureaux sont clos. A l'issue du dépouillement de ce soir, on connaîtra le nom de celle qui prendra la place de François Hollande à la tête du PS.

21h24: On va faire un tour chez Royal
Nous allons, faire un tour dans la salle que Ségolène Royal a réservée ce soir, la très chic «Maison des polytechniciens», pas loin de la rue de Solférino, avant de nous rendre rue de Solférino pour le décompte final. Ouverture des portes prévue à 23 heures.

21h19: Hollande a trouvé ça trop long
Conseil à un ami. François Hollande a suggéré à son successeur «d'organiser des procédures plus courtes». «Plus de cinq mois se sont écoulés entre le début de la procédure et le vote de ce soir», a-t-il observé. Selon lui, «la fin a été difficile». Avec un calendrier plus resserré, «on aurait évité que les questions de personnes deviennent lancinantes».

20h48: Carignan votera-t-il comme le PS?

Comme jeudi, le secrétaire de section de cette petite ville des Ardennes, Edouard Vizcaino, nous envoie les résultats de sa section: 9 voix pour Royal, et 10 pour Aubry. «Ce soir toutes les voix de Benoît Hamon se sont reportées sur Martine Aubry», note-t-il. A Carignan, Aubry et Hamon avaient tous les deux recueillis 5 voix chacun. Un résultat serré, à l'image du scrutin de ce soir?
>> Vous aussi, envoyez nous les résultats dans vos fédérations, et vos sections au 33320 @20minutes.fr ou par MMS au 33320.

20h43: Hamon prédit un scrutin «très serré»
«Dans aucun des cas, je ne vais abdiquer mes convictions», a prévenu Benoît Hamon, au sortir de son vote dans la section du Plessis-Pâté (Essonne). Interrogé sur ses intentions si une Ségolène Royal victorieuse lui proposait un poste à la direction du PS, il a jugé «ne pas être le mieux placé pour mettre en oeuvre son projet et sa vision stratégique pour le parti». Il a prédit un scrutin «très serré».

19h47: Aubry discrète, Royal réserve une salle
Manifestement, il y a deux écoles pour ce soir: Martine Aubry passe la soirée avec son équipe à l'Assemblée nationale, dans le bureau de la députée Marylise Lebranchu, à la Questure, non loin de la rue de Solférino. Pas loin du siège du PS, Ségolène Royal est attendue vers 21H00 dans une grande salle du VIIème arrondissement.

19h12: Hollande ne fait plus de pronostics
«Arithmétiquement, c'est Martine», disait François Hollande à la Télé libre jeudi.Vendredi, interrogé par RTL, le Premier secrétaire du Parti socialiste s'est refusé à donner un pronostic. Il n'a pas non plus dévoilé son choix: «Mon devoir, jusqu'au bout, c'est d'appeler les socialistes à se rassembler et à s'unir».

18h30: Haute-Garonne, la chute de la maison Jospin?

C'est un peu ce qui va se jouer ce soir dans ce département, fief historique de l'ancien premier ministre. Lors du permier tour jeudi, les militants ont pris leur liberté par rapport aux consignes de Bertrand Delanoë et Lionel Jospin de voter Martine Aubry. C'est Ségolène Royal qui est arrivée en tête jeudi soir avec 37,1%, devant Benoît Hamon avec 32,7% et Martine Aubry avec 30,1%, dixit La dépêche du Midi. On va voir ce vendredi soir si le report des voix de Benoît Hamon profitera à Martine Aubry.

17h50: Royal appelle les adhérents à voter «massivement»
A ses yeux, l'enjeu est de choisir «entre l'avenir et le passé», qualifiant le scrutin d'«historique». Les militants «ont entre leurs main le changement, le souffle nouveau, l'ouverture» résume l'ancienne candidate à la présidentielle en 2007, à a sortie du bureau de vote à Melle, dans les Deux-Sèvres.

17h40: Dray met les choses au point
Le député de l'Essonne, proche de Ségolène Royal, s'est fendu dans un communiqué pour répondre aux détracteirs de l'ex candidate à la présidentielle: «je demande à celles et ceux qui ont encore à s'exprimer dans les prochaines heures de se comporter en dirigeants responsables, de ne pas recourir à des attaques blessantes sur la compétence ou sur la capacité à rassembler, et de ne pas non plus convoquer l'histoire de manière infamante». Ce vendredi après-midi, Henri Emmanuelli avait vu dans la possible victoire de Royal un retour «à la SFIO d'avant 1971»

17h: les bureaux de vote sont ouverts
Les bureaux de votes des 3.200 sections sont ouverts, pour départager Martine Aubry et Ségolène Royal.

Pour mémoire, les résultats d'hier: Ségolène Royal recueille 42,45% des voix, Martine Aubry, 34, 73% et Benoît Hamon, 22,83%.
Emile Josselin, Bastien Bonnefous, Vincent Glad, à Solférino, au QG de Ségolène Royal, à l'Assemblée...
publicité
publicité
publicité

publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr