Le budget com' du gouvernement augmenterait de 292%

POLEMIQUE – Les services du Premier ministre évoquent «une centralisation de moyens»...

Avec agence

— 

François Fillon a lancé lundi une campagne de publicité sur les mesures en faveur du pouvoir d'achat, qui sera déclinée pendant trois semaines à la télévision, sur internet et dans la presse.

François Fillon a lancé lundi une campagne de publicité sur les mesures en faveur du pouvoir d'achat, qui sera déclinée pendant trois semaines à la télévision, sur internet et dans la presse. — Jacques Demarthon AFP

Le budget de la communication du gouvernement était de 5,7 millions d'euros en 2008. Il sera de 22,4 millions en 2009, si les demandes de Thierry Saussez, actuel patron de la communication gouvernementale, sont satisfaites, révèle mercredi «Le Canard Enchaîné». Soit 292% d’augmentation.

12 millions pour les campagnes de publicité

Le journal cite une note adressée par Thierry Saussez à Claude Guéant, secrétaire général de l'Elysée, et Jean-Paul Faugère, directeur de cabinet de François Fillon, dans laquelle il réclame plus de moyens. Notamment 12 millions d'euros pour la «réalisation de trois campagnes interministérielles significatives» chaque année (celle sur le pouvoir d'achat a coûté 4,3 millions d'euros) et 2,5 millions d'euros pour le lancement d'une web TV gouvernementale et du site france.fr. Saussez demande également un peu plus d’un million d'euros pour «la conception et à la réalisation du tableau de bord du planning stratégique» et un autre million consacré à la «prise en charge budgétaire des études et sondages de la Présidence de la République». D’autres dépenses complètent l’enveloppe de 22,4 millions d’euros réclamée par le chef de la communication gouvernementale.

«Mutualisation des moyens»

Interrogés par l'AFP, les services du Premier ministre ont indiqué qu'il ne s'agirait «pas d'un budget supplémentaire, mais d'une centralisation des moyens», sans confirmer le contenu de la note citée par l'hebdomadaire satirique. «Au lieu d'une communication éclatée, on va mutualiser un certain nombre de budgets qui viendront dans le giron du SIG (Service d'information du gouvernement, ndlr) de manière à obtenir plus de cohérence dans le dispositif». Ce qui signifie «une diminution» des budgets communication de chaque ministère, fait valoir Matignon. De son côté, Thierry Saussez a indiqué à l'AFP qu'il ne «commentait pas les déclarations du “Canard Enchaîné”».

Mots-clés :

Aucun mot-clé.