On vous présente notre bingo des voeux politiques pour la nouvelle année

DISCOURS Vous n’y échapperez pas, la saison des vœux des politiques est lancée pour célébrer le passage à 2018…

Anne-Laëtitia Béraud

— 

Collage 20 Minutes/Sipa de l'Arc de triomphe à Paris pour le passage de 2018, avec Emmanuel Macron, Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon, Laurent Wauquiez, Benoît Hamon et François Bayrou

Collage 20 Minutes/Sipa de l'Arc de triomphe à Paris pour le passage de 2018, avec Emmanuel Macron, Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon, Laurent Wauquiez, Benoît Hamon et François Bayrou — 20 Minutes/Sipa

Vous n’y échapperez probablement pas : la saison des vœux des politiques est lancée… Jusqu’à fin janvier, vous devriez entendre, voire assister à l’un de ces rituels exécutés tant par vos élus de quartiers que le président de la République. Et, comme en janvier 2017, vous y entendrez formules emphatiques et présentation des projets.

On vous propose de jouer pour faire passer le flot des mots. Ecoutez l’un ou l’autre de ces vœux - vous avez le choix entre votre journal préféré, les réseaux, un conseil municipal…- et guettez les formules incontournables sur une grille concoctée par 20 Minutes. Prêt pour un petit « Mes chers compatriotes » ? Rendez-vous ci-dessous…

Bingo des voeux des politiques pour 2018 par 20 Minutes
Bingo des voeux des politiques pour 2018 par 20 Minutes - BERAUD/20 Minutes

>>  A lire aussi :«Une parka bleue tendre» pour Wauquiez, «le droit de vote pour les pingouins» pour Royal… Les drôles de vœux de Raffarin

Vous avez peut-être eu la flemme d’écouter in extenso un discours pour y repérer les éléments de langage ? On vous donne un coup de main en prenant quelques exemples de vœux diffusés sur Twitter ces derniers jours.

Dans des vœux à la jeunesse, le président Emmanuel Macron a évoqué la « reconstruction » ou encore « la refondation » en parlant de l’Europe. Et vous remarquerez l’inévitable formule « chacune et chacun » de l’ancien candidat.

>> A revivre: le live des voeux d'Emmanuel Macron à la télévision

Un terme, «reconstruction», que l’on retrouve aussi dans la bouche de Laurent Wauquiez. Le tout nouveau président du parti Les Républicains en fait même un leitmotiv pour son mouvement divisé et battu à la présidentielle puis aux législatives. Prêtez l’oreille : le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes répète « je veux reconstruire la parole de la droite » ou « je veux construire une nouvelle droite »…

« 2018 sera une année de travail, de remise en ordre et de refondation », a aussi déclaré Marine Le Pen aux Français. La présidente du Front national a posé le FN comme « adversaire naturel du pouvoir en place », opposant « les très riches » et « les puissants » face « aux simples citoyens ».

«Que chacun aille à son poste de combat !»

Dans une note de blog publiée ce mardi, Jean-Luc Mélenchon, chef de file de la France insoumise, appelle à la mobilisation en usant d’un parallèle guerrier : « que chacun s’apprête à se rendre utile ! Que chacun aille à son poste de combat ! ». Un appel pas très éloigné… de celui d’Emmanuel Macron, le président appelant les jeunes « au sursaut », et affirmant « avoir besoin de [leur] engagement ».

« Je vous souhaite le bonheur, la joie et la réussite, pour vous et ceux que vous aimez ». La formule, qui fait péter les scores de notre bingo, est enfin lancée par l’ancien candidat à la présidentielle Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France.