VIDEO. François Baroin: «J'ai fait mon temps».. Le maire de Troyes va mettre fin à sa carrière politique

VIE POLITIQUE «Je tourne la page de 25 ans d'engagement politique»... 

Manon Aublanc

— 

François Baroin, chef de file LR pour les législatives, le 23 mai 2017.

François Baroin, chef de file LR pour les législatives, le 23 mai 2017. — ALLILI/SIPA

Il tire sa révérence. Invité de l’émission Les Grandes Gueules sur RMC ce jeudi, François Baroin, le maire de LR de Troyes et ancien sénateur de l’Aube, a annoncé son intention de vouloir mettre un terme à sa carrière politique.

>> A lire aussi : François Baroin élu président de l'Association des maires de France

« Je tourne la page de 25 ans d’engagement politique. Je suis rentré très jeune, j’étais député j’avais 27 ans, au gouvernement de Jacques Chirac j’en avais 29 » a expliqué l’ex-futur Premier ministre de Nicolas Sarkozy puis de François Fillon, âgé aujourd'hui de 52 ans. 

 

« J’ai fait ce que j’ai pu »

Très discret depuis la présidentielle, le leader de l’Association des maires de France (AMF) avait déjà évoqué sa lassitude : « J’ai été très en avant, en première ligne dans cette campagne présidentielle » a-t-il raconté. Après les nombreux échecs - la défaite de Nicolas Sarkozy à la primaire de droite, la dégringolade de François Fillon et l’échec des Républicains aux législatives - l’homme semble maintenant désabusé : « J’ai fait ce que j’ai pu », explique-t-il, avant d’évoquer Emmanuel Macron : « On a un très jeune Président, qui a déplacé les lignes, et moi, je souhaite le succès de mon pays et de cette action, au fond. »

>> A lire aussi : Les Républicains: Qui sont les candidats à la présidence du parti?

Un président qui, selon lui, « prend des mesures et porte des discours que, même à droite, on n’osait plus porter ». L’élection du chef de file des Républicains ? François Baroin n’a pas souhaité dire s’il se déplacerait pour voter. Mais ce qui semble sûr, c’est que son futur retrait sera total : « Je ne veux plus d’engagement militant, passer mon temps matin, midi et soir à commenter les positions des uns et des autres. »