Marion Maréchal-Le Pen recrutée pour créer une école?

POLITIQUE D’après le « JDD », l’ancienne députée frontiste aurait été embauchée par Eduniversal afin de fonder une école proposant un 3e cycle centré sur la culture générale. La société dément…

H. B.

— 

Marion Maréchal Le Pen s'est retirée de la vie politique.

Marion Maréchal Le Pen s'est retirée de la vie politique. — Anne-Christine Poujoulat

Depuis son retrait de la vie politique, elle était restée discrète. Marion Maréchal-Le Pen se serait reconvertie dans le privé, révèle ce dimanche le JDD. Selon l’hebdomadaire, l’ex-députée FN du Vaucluse aurait été embauchée par Eduniversal, une entreprise spécialisée dans l’orientation des étudiants, afin de fonder une école proposant un troisième cycle centré sur la culture générale.

La mission de Marion Maréchal-Le Pen serait d’établir un programme, de recruter des intervenants et de trouver des fonds pour financer le projet. Une information qu’Eduniversal a toutefois démentie dans un communiqué : « Eduniversal dément formellement l’article paru dans le JDD du 12 novembre selon lequel Eduniversal aurait embauché Marion Maréchal Le Pen et créerait un département » école « dans son groupe. »

La société précise que « si un projet académique de création d'école pour lequel Marion Maréchal Le Pen, actuellement en reconversion et scolarisée à Em Lyon, travaillerait et était susceptible d'aboutir, Eduniversal pourra examiner la nature de la mission, l'accepter ou la refuser ; mais en l'état actuel de la situation, aucun contrat d'accompagnement d'aucune sorte n'a été signé ».

« Subjugué par son intelligence »

D’après le Journal du Dimanche, l’ex-élue du Front national aurait été recrutée par Martial Guiette, qui dirige cette entreprise spécialisée dans l’orientation des étudiants. L’homme d’affaires aurait rencontré la jeune femme de 27 ans en juin dernier lors d’un dîner organisé par un ami commun. « Il a été subjugué par son intelligence », a confié un proche cité dans l’hebdomadaire. « Il avait envie de créer une école, elle a rapidement développé un concept autour de cette idée… À l’époque, elle prenait des cours d’anglais et cherchait sa voie », a expliqué cette source au JDD.

D’après Le Point, Martial Guiette est une personnalité plutôt controversée dans le monde de l’enseignement supérieur.