Nazigate: Mais que s’est-il vraiment passé entre Manuel Valls et Jean-Luc Mélenchon?

TWEETCLASH Jean-Luc Mélenchon dément avoir tenu les propos que lui attribue Manuel Valls...

C. Ape.

— 

Jean-Luc Mélenchon et manuel valls à l'Assemblée nationale, où ils ne sont pas plus amis.

Jean-Luc Mélenchon et manuel valls à l'Assemblée nationale, où ils ne sont pas plus amis. — CHAMUSSY/SIPA

Ça a débuté comme ça. Selon Le Canard enchaîné, Jean-Luc Mélenchon aurait entre autres qualifié, le 3 octobre à l’Assemblée, l’ancien Premier ministre Manuel Valls de « nazi ». Un terme repris auprès de plusieurs médias par le député socialiste David Habib arrivé dans la salle pendant l’altercation.

« Je ne l’ai pas entendu mais il l’a dit, selon différents témoins. Mais devant moi en revanche, il a proféré de nombreuses insultes ». « Ce n’est pas un coup de colère de sa part, je le connais bien (…) », a expliqué Manuel Valls ce jeudi sur Europe 1. Pour l’ex-Premier ministre, c’est également une manière d’exploiter un « nouvel antisémitisme » latent en France. « Il y a au moins de l’opportunisme », a-t-il lancé.

Gloubiboulga 

Problème, David Habib a lui dit au Lab d’Europe 1 : « Valls m’a rapporté que Mélenchon aurait commencé par dire : je ne m’assois pas à côté de ce nazi. » Au HuffingtonPost, il déclare : « Je ne sais si c’est Manuel qui m’a glissé à l’oreille avoir été traité de nazi ».

On s’y perdrait.

L’auteur présumé de ces propos, Jean-Luc Mélenchon, est lui formel : « Je n’ai dit ni ne pense que Valls soit "nazi". Il est en perdition politique », a-t-il tweeté.