Projet de loi de finances: Suppression des APL d'accès à la propriété qui profitaient aux plus modestes

AIDES Le prêt à taux zéro va finalement être conservé mais le gouvernement compte réduire drastiquement la voilure…

D. D.

— 

L'Assemblée nationale devra voter pour entériner le projet de loi de finances pour 2018. (image d'illustration)

L'Assemblée nationale devra voter pour entériner le projet de loi de finances pour 2018. (image d'illustration) — Ludovic Marin AFP

Ce n’est pas une bonne nouvelle pour ceux qui songeaient à devenir propriétaires, et notamment les plus modestes. Car dès l’année prochaine, impossible pour eux de bénéficier des APL accession. L’article 52 du projet de loi de Finances 2018 prévoit en effet la suppression de cette aide, indiquant que « le gouvernement assignant un objectif équivalent à des instruments de politique publique plus efficients », comme l’ont repéré nos confrères de l’Express.

Un dispositif qui permet de faire baisser son endettement

Le dispositif APL accession est un système peu connu. Il permet aux ménages aux revenus modestes de continuer à toucher des aides aux logements alors même que l’on acquiert une résidence principale. Ce coup de pouce non négligeable va donc disparaître, au grand dam des primo-accédants qui ont du mal à boucler leurs fins de mois.

>> A lire aussi : Baisse des APL: «Cinq euros ça permet de ne pas être à découvert à la fin du mois»

L’exemple donné par l’Express est en ce sens édifiant. Un couple avec deux enfants percevant des revenus nets de 20.000 euros par an, achetant un bien ancien dans une grande métropole située en zone tendue avec un prêt d’accession sociale pour une mensualité de 600 euros, peut prétendre actuellement à 145 euros d’APL par mois, réduisant sa mensualité à 455 euros et son taux d’endettement à 27 %.

Sans l’APL, le couple devrait donc rembourser 600 euros, ce qui ferait grimper son taux d’endettement à 36 %, rendant le projet non finançable. Une démonstration qui n’a apparemment pas convaincu Emmanuel Macron, qui a baissé de cinq euros les APL location.