Images de Daesh sur Twitter: L’Assemblée nationale lève l’immunité parlementaire de Collard

JUSTICE Cette décision devrait permettre qu’un « mandat d’amener » soit délivré et que l’élu du Gard se rende aux convocations du juge…

20 Minutes avec AFP

— 

Le député FN Gilbert Collard

Le député FN Gilbert Collard — BERTRAND GUAY / AFP

Le vote a été quasi unanime. Le bureau de l’Assemblée nationale a décidé ce mercredi de lever l’immunité parlementaire de Gilbert Collard, député FN qui avait diffusé sur Twitter des photos d’une victime du groupe Etat islamique, a indiqué une source parlementaire.

Le bureau, plus haute instance collégiale de l’Assemblée nationale et composé de 22 députés, a levé son immunité parlementaire pour permettre qu’un « mandat d’amener » soit délivré et que l’élu du Gard se rende aux convocations du juge. Le 22 février dernier, le même bureau de l’Assemblée avait refusé de lever l’immunité de Gilbert Collard.

« Je les trouve ridicules ! »

« La presse m’apprend que, pour un tweet, l’Assemblée a levé mon immunité que l’ancienne n’avait pas levée : je les trouve ridicules ! », a réagi Gilbert Collard sur Twitter.

Tous les députés siégeant au bureau se sont prononcés pour, à l’exception de Clémentine Autain (La France insoumise). « Les députés Insoumis sont en désaccord total avec ce qu’a fait Gilbert Collard, que nous combattons politiquement de toutes nos forces. Mais le bureau ne statue pas sur le fond. Ce qui s’est joué ce matin est une remise en cause de fait de l’immunité parlementaire, dans des délais pas démocratiques (…) LREM joue avec le feu », a-t-elle justifié.

>> A lire aussi : Vers une levée de l’immunité parlementaire de Marine Le Pen

Une enquête préliminaire a été ouverte en décembre 2015 par le parquet de Nanterre pour « diffusion d’images violentes » visant Gilbert Collard mais aussi Marine Le Pen. Ces derniers avaient diffusé des photos montrant la barbarie de Daesh pour protester contre une interview du politologue Gilles Kepel sur BFMTV et RMC.