VIDEO. Sénatoriales: Salaires, fonction... Les recherches les plus fréquentes sur les sénateurs

POLITIQUE «20 Minutes» répond aux questions les plus populaires posées sur Google à propos des élus de la Chambre haute...

T.L.G.

— 

Paris le 23 janvier 2012. Illustration seance hemicycle Senat lors du debat sur la proposition de loi sur la reconnaissance du genocide armenien.

Paris le 23 janvier 2012. Illustration seance hemicycle Senat lors du debat sur la proposition de loi sur la reconnaissance du genocide armenien. — A. GELEBART / 20 MINUTES

On ne va pas se mentir, les élections sénatoriales ne passionnent pas les foules. La Haute-chambre du Parlement français remet en jeu 170 de ses 348 sièges le 24 septembre.

Quelques internautes s’intéressent malgré tout au Sénat, à son mode de fonctionnement ou à son rôle. On a donc sélectionné les recherches les plus « populaires » ces derniers mois autour du sujet sur Google et tenté d’y répondre.

Recherches populaires sur les sénateurs sur Google
Recherches populaires sur les sénateurs sur Google - Google/Capture d'écran

« Comment devenir sénateur ? »

Pour devenir sénateur, il faut répondre à plusieurs critères : avoir la nationalité française et au moins 24 ans, disposer de ses droits civils et politiques et n’être dans aucun cas d’incapacité prévu par la loi. Reste ensuite à se porter candidat et être choisi par le collège électoral. En 2003, la durée du mandat passe de neuf ans à six ans.

>> A lire aussi : Elections sénatoriales 2017: Cinq candidats à suivre

« Combien y a-t-il de sénateurs ? »

Il y a actuellement 343 sénateurs, mais seuls 170 sièges seront renouvelés le 24 septembre.

« Combien gagne un sénateur ? »

Le montant brut mensuel de l’indemnité parlementaire s’élève à 7.209,74 euros. Celle-ci se décompose ainsi :

  • 5.599,80 euros d’indemnité de base
  • 167,99 euros d’indemnité de résidence
  • 1.441,95 euros d’indemnité de fonction.

Le site du Sénat précise que le revenu net mensuel perçu par les Sénateurs s’élève donc précisément à 5.423,18 euros. Les parlementaires disposent également d’autres enveloppes comme celle d’un peu plus de 7.638 euros pour rémunérer leurs collaborateurs parlementaires ainsi que d’autres avantages liés à leur fonction.

« Pourquoi les sénateurs sont-ils élus au suffrage indirect ? »

La Constitution de la Ve République institue un bicamérisme (deux chambres). Les députés de l’Assemblée nationale sont élus au suffrage universel direct, et représentent les citoyens, alors que le Sénat doit représenter les collectivités territoriales. C’est donc pour cela que les sénateurs sont élus au suffrage universel indirect.

Le collège électoral, qui élit les Sénateurs, est composé des députés et des sénateurs, des conseillers régionaux élus dans le département, des conseillers départementaux, et surtout les délégués des conseils municipaux (95 % des quelque 162 000 grands électeurs au total).

« Pourquoi les sénateurs s’opposent-ils ? »

Cette recherche peut s’expliquer politiquement : depuis plusieurs années, les sénateurs se trouvent « dans l’opposition ». En 2014, le Sénat bascule à droite alors que François Hollande est à l’Elysée et dispose d’une majorité à l’Assemblée nationale. Les Républicains tentent alors de détricoter les lois de l’exécutif. Même problématique depuis l’élection d’Emmanuel Macron, où le Sénat, toujours à droite, a résisté et tenté de modifier par exemple la loi de moralisation.

« Pourquoi les sénateurs audois votent-ils la fusion ? »

Cette recherche un poil surprenante apparaît en troisième position dans Google. La raison ? Un article du site La Dépêche sur la fusion en une seule région de Midi-Pyrénées et Languedoc Roussillon. Pourquoi l’article remonte-t-il dans le moteur de recherche ? Là, nous n’en savons pas plus.