Jacques Chirac a offert un cadeau très intime à Emmanuel Macron

ENTREVUE Après Nicolas Sarkozy et Valéry Giscard d’Estaing, le président de la République a rencontré Jacques Chirac. L’ancien chef de l’Etat lui a offert un objet qui lui est très cher…

20 Minutes avec agence

— 

Jacques Chirac a offert à Emmanuel Macron un petit portrait du Général de Gaulle en bronze.

Jacques Chirac a offert à Emmanuel Macron un petit portrait du Général de Gaulle en bronze. — AFP

Le chef de l’Etat, Emmanuel Macron, a rendu visite au couple Chirac, le 21 juillet dernier, et a reçu un cadeau très intime de la part de l’ancien président de la République, rapporte Le Figar​o.

Touché par cette visite, Jacques Chirac lui a en effet a offert un petit portrait du Général de Gaulle en bronze pour le remercier. Il s’agit d’un présent très personnel puisque l’objet n’a jamais quitté le bureau de Jacques Chirac que ce soit à l’Elysée ou à la mairie de Paris. Le président Macron devrait, lui aussi, l’installer sur son bureau.

« C’est un objet qui lui est très personnel »

« C’est un objet qui lui est très personnel. Mais au-delà, le président Chirac voulait marquer la continuité de la République par-delà les appartenances politiques », a expliqué Claude Chirac, la fille de l’ex-chef de l’Etat, qui était présente lors de cette rencontre en compagnie de son époux Frédéric Salat-Baroux.

Avant cet entretien, Emmanuel Macron et Jacques Chirac ne s’étaient jamais rencontrés. Brigitte Macron et Bernadette Chirac se sont aussi entretenues tandis que leurs époux respectifs ont « abordé de nombreux sujets », selon Claude Chirac.

Un moment « de grande courtoisie »

Ce fut, selon la fille du couple Chirac, « un moment de grande qualité et de grande courtoisie ». « Ça s’inscrit dans une courtoisie très républicaine qui, à l’évidence, a du sens pour le président Macron », a-t-elle ajouté.

Le 5 juillet dernier, les époux Macron avaient rencontré le couple Sarkozy. Selon Le Canard enchaîné, Emmanuel Macron a également rencontré Valéry Giscard d’Estaing, mais, pour une « question d’agenda », n’a pas encore eu l’occasion de rendre visite à François Hollande.

>> A lire aussi : Macron tacle Hollande et ses déclarations dans la presse