Eteindre tout feu avant qu’il ne s'étende. Edouard Philippe a profité de l’inauguration de la foire de Pau, ce samedi, pour lancer à quelques journalistes, sa réponse aux critiques de Marine Le Pen : « il est préférable de travailler que de polémiquer ». De quoi clore le débat ouvert par la présidente du FN ce samedi matin.

>> A lire aussi : Suivre l'avancée des ouragans Irma et José dans les Antilles

« La catastrophe est considérable, et les moyens de l’Etat sont mobilisés. Je pense que c’est préférable de travailler que de polémiquer sur le sujet. Je vois que c’est Mme Le Pen qui est mal préparée, et je ne veux pas entrer dans une polémique qui n’a pas lieu d’être », a ajouté le chef du gouvernement.

En préambule à son discours de rentrée politique dans le petit village de Brachay (Haute-Marne), la présidente du Front national a mis en cause l’exécutif pour sa gestion de la catastrophe ayant frappé Saint-Martin et Saint-Barthélémy. Elle a dénoncé notamment des « moyens de secours et de maintien de l’ordre tout à fait insuffisants » et un gouvernement n’ayant « rien anticipé » et « incapable d’assurer » le « niveau de soutien, de solidarité et de protection » nécessaire.