Rentrée politique: Marine Le Pen veut retrouver son costume de cheffe du FN et de première opposante

FRONT NATIONAL La patronne du FN fera sa grande rentrée politique ce samedi à Brachay dans la Haute-Marne…

H. B. avec AFP

— 

La députée Marine Le Pen, présidente du Front national, le 5 juillet 2017 à l'Assemblée nationale

La députée Marine Le Pen, présidente du Front national, le 5 juillet 2017 à l'Assemblée nationale — PDN/SIPA

Elle ne s’était pas exprimée publiquement depuis des semaines. Discrète depuis sa défaite au second tour de la présidentielle, Marine Le Pen veut rendosser son costume de cheffe du FN et d’opposante à Emmanuel Macron en faisant sa rentrée politique à Brachay (Haute-Marne) samedi.

La présidente du FN a pris de longues vacances après une éprouvante année électorale qui l’a vu caler au second tour de la présidentielle (33,9 %) puis devenir députée du Pas-de-Calais avec six autres frontistes et Emmanuelle Ménard.

Un Français sur deux estime qu’elle est un handicap pour son parti

Sur TF1 jeudi soir, elle a défendu le « travail remarquable » des députés FN face à « l’agitation » de Jean-Luc Mélenchon, qualifié d'« opposant officiel et idiot utile de la première partie du quinquennat » par un député FN. Elle a aussi dit vouloir « expliquer » aux Français dans les prochains mois la politique néfaste selon elle d’Emmanuel Macron.

>> A lire aussi : Robert Ménard remet en cause Marine Le Pen comme cheffe du parti

Mais la fronde est au moins autant interne que nationale : la prestation « ratée », de son propre aveu, durant le débat d’entre-deux-tours le 3 mai, a fait office d’électrochoc parmi ses troupes. « La question est de savoir si ce débat est indélébile ou si Marine Le Pen peut rebondir », s’interroge un de ses lieutenants.

Selon un sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour France info et Le Figaro, un Français sur deux (52 %) estime que Marine Le Pen est un handicap pour son parti. 45 % des personnes interrogées considèrent par ailleurs que la situation du FN s’est dégradée.