Agression du socialiste Boris Faure: Le député LREM M'Jid El Guerrab placé en garde à vue

JUSTICE Il aurait renoncé à son immunité parlementaire, a affirmé son avocat...

H. B.

— 

M'jid El Guerrab interviewé par TV5 pendant la campagne des législatives.

M'jid El Guerrab interviewé par TV5 pendant la campagne des législatives. — TV5 MONDE

L’altercation entre le député LREM M’jid El Guerrab et le cadre du PS Boris Faure prend une tournure judiciaire. L’élu de La République en marche s’est rendu ce vendredi au commissariat à Paris afin d’être entendu par les enquêteurs, a annoncé son avocat à France info et au Parisien. Il a ensuite été placé en garde à vue, a confirmé une source policière. M’jid El Guerrab aurait renoncé à son immunité parlementaire, a ajouté son avocat.

La policière judiciaire avait été saisie jeudi à la suite d’actes de violence commis contre Boris Faure, qui était toujours hospitalisé jeudi soir. Selon l’hebdomadaire Marianne, qui a révélé les faits, l’altercation s’est produite mercredi après-midi rue Broca à Paris. Selon un témoin, le député de la neuvième circonscription des Français de l’étranger a « assen(é) un coup de casque très violent, puis un deuxième » à Boris Faure, qui est tombé « par terre, en sang ».

Il se met en congé de son parti et de son groupe parlementaire

M’Jid El Guerrab a également annoncé vendredi sur Facebook qu’il se mettait en congé de son parti. « Suite à l’altercation que j’ai eue avec Boris Faure, j’ai décidé de me mettre en congé du parti et du groupe parlementaire LREM afin de permettre à l’enquête de se dérouler de la manière la plus sereine possible et de faire toute la lumière sur ce qui s’est passé. Je souhaite naturellement le rétablissement le plus rapide à Boris Faure », a écrit le député sur le réseau social.