VIDEO. Macron s'offre un bain de foule au Touquet: «pas fair play» pour Les Républicains

POLITIQUE Le chef de l'Etat a fait une balade ensoleillée dans l'après-midi avec son épouse Brigitte, entouré d'une foule de badauds, avec laquelle il s'est livré au jeu des selfies...

B.D. avec AFP

— 

Le président Emmanuel Macron salue la foule après une visite à Varna, en Bulgarie, le 25 août 2017.

Le président Emmanuel Macron salue la foule après une visite à Varna, en Bulgarie, le 25 août 2017. — Bertrand GUAY / AFP

Emmanuel Macron, qui passe le week-end dans sa maison du Touquet (Pas-de-Calais) avant de réunir lundi son gouvernement au grand complet pour un séminaire de rentrée, s'est offert un bain de foule dans la station balnéaire, une sortie jugée «pas fair play» par LR, alors que les jeunes Républicains de la région tiennent leur campus annuel dans la ville.

Le chef de l'Etat, qui portait une veste en cuir, a fait une balade ensoleillée dans l'après-midi avec son épouse Brigitte dans les rues du Touquet, entouré d'une foule de badauds, avec laquelle il s'est livré au jeu des selfies.

 

 

Interpellé par un passant qui lui demandait de «protéger le statut des agents EDF, de la RATP et de la SNCF, notre fleuron français», le chef de l'Etat a répondu: «Le fleuron industriel oui, et il y aura une réforme des retraites qui se fera pour que tout le monde ait un système unique et juste (...) Ça ,c'est important aussi».

«Ce n'est pas fair play, c'est assez déplacé»

Pendant la campagne présidentielle, le candidat Emmanuel Macron avait assuré qu'il ne toucherait pas au modèle de retraite par répartition ni à l'âge légal de départ à la retraite à 62 ans ou à la durée de cotisation, mais qu'il voulait harmoniser le système, avec un modèle de retraite «universel» et la suppression des régimes spéciaux. «Il faut préserver les grandes entreprises et créer plus de confiance dans l'économie», a par ailleurs lancé le président.

La présence du chef de l'Etat dans la ville n'a pas enchanté les républicains. «Ce n'est pas par hasard que Macron est là aujourd'hui», a affirmé Daniel Fasquelle, député LR du Pas-de-Calais, alors que les jeunes Républicains de la région tiennent sur place leur campus annuel. «Ce n'est pas fair play, c'est assez déplacé», a insisté l'ancien maire de la ville, qui a annoncé samedi sa candidature à la présidence des Républicains.

Outre le campus annuel LR, plusieurs festivités sont programmées au Touquet samedi et dimanche : le Touquet music beach, un championnat de tennis, une grande brocante, le festival Piano folies... «Donc le week-end est très, très chargé. Et voilà Macron qui déboule, on [la municipalité] a été obligés de mettre en place un PC opérationnel», a tempêté Daniel Fasquelle, qui est actuellement conseiller municipal de la cité balnéaire.